© Belga

Le bourgmestre brugeois demande une analyse après les incidents entre supporters dimanche

Le bourgmestre de Bruges Dirk De fauw (CD&V) souhaite rencontrer la police et le responsable de la sécurité du Club de Bruges après les troubles qui ont suivi le match contre l’Antwerp dimanche. Les supporters des deux équipes ont été impliqués dans plusieurs incidents après la rencontre

Après le premier match à domicile des playoffs du championnat de Belgique de football entre le Club de Bruges et l’Antwerp, des images d’incidents avec des supporters ont circulé. « Un certain nombre de supporters anversois ont grimpé sur le filet de sécurité par frustration, puis ont forcé une barrière de sécurité et se sont retrouvés dans la zone des supporters locaux », raconte M. De fauw.

Les stewards ont pu maintenir les deux groupes de supporters plus ou moins à distance. Plus tard, un groupe important de supporters brugeois a tenté de forcer plusieurs portes. L’une d’entre elles a fini par s’effondrer sous la pression de la foule. Une deuxième porte a également été forcée. M. De Fauw a, à ce titre, critiqué l’infrastructure obsolète du stade. « Pour la sécurité et les forces de l’ordre, l’infrastructure du stade Jan Breydel semble constituer un risque sérieux. Les clôtures et les serrures branlantes peuvent être démises de leurs charnières et ouvertes sans trop d’effort. C’est clairement ce qui s’est passé. » Au final, environ cinq supporters de Bruges ont été brièvement interpellés et identifiés.

A court terme, le bourgmestre veut une analyse des faits. « Les unités de police qui sont venues au stade pour aider ont été bloquées parce que les portes n’étaient plus tenues par des stewards de l’organisation ou parce que ceux-ci ne pouvaient plus les faire fonctionner correctement. Ils ont donc perdu du temps et les renforts de police n’ont pas pu être déployés de manière rapide et efficace. »

Partner Content