© Getty images

La Wallonie prête à investir 26 millions pour des feux tricolores intelligents

Le Vif

Dans le cadre du Plan National pour la Reprise et la Résilience, le gouvernement wallon a accordé, ce jeudi, un budget de 26,64 millions d’euros au projet de digitalisation du trafic routier par l’installation de feux de signalisation tricolores intelligents.

D’ici juin 2026, quelque 400 installations tricolores seront ainsi rénovées et un système de gestion centralisée sera mis en œuvre.

Concrètement, les feux intelligents donneront la priorité aux carrefours aux transports en commun et aux usagers privilégiant des modes de déplacements actifs (piétons, cyclistes, etc.)

Ce projet contribuera donc pour une grande part à améliorer l’efficacité et l’attractivité des transports en commun (amélioration de la vitesse commerciale et de la régularité de l’offre), aux côtés d’autres aménagements comme les bandes de circulation dédiées ou les sites propres, souligne dans un communiqué le ministre wallon de la Mobilité, Philippe Henry.

Moins de pollution?

Tous les usagers de la route profiteront par ailleurs des améliorations liées à la synchronisation du trafic à partir d’un poste central de gestion qui se situera au centre Perex 4.0. Le passage des feux au vert sur les axes de circulation régulés sera rythmé et génèrera moins d’arrêts pour les automobilistes et donc moins de pollution.

L’administration régionale gère au total 700 installations tricolores dont environ 600 nécessitent des travaux de modernisation. Parmi celles-ci, un tiers se situe sur le réseau structurant de la SOFICO qui se voit allouer une subvention de 9,88 millions d’euros prélevée sur le budget global, pour les travaux qui la concernent.

Partner Content