.

La statue équestre de Léopold II sur la digue d’Ostende recouverte de peinture rouge

Le Vif

La statue équestre de Léopold II située sur la digue d’Ostende a été recouverte de peinture rouge dans la nuit de lundi à mardi. Le groupe militant « De Stoeten Ostendenoare » (« méchant Ostendais » en patois local) est à l’origine de cette action et menace également d’enlever la statue. Le bourgmestre de la ville côtière, Bart Tommelein a pour sa part qualifié cet acte « d’inadmissible ».

Le groupe militant De Stoeten Ostendenoare a déjà dégradé d’autres statues du souverain responsable de la cession du Congo à l’État belge. Il entend de cette façon dénoncer l’histoire coloniale du Congo.

« Nous sommes toujours prêts à discuter et tout le monde a le droit d’avoir sa propre opinion, mais se livrer à du vandalisme n’est pas acceptable », a réagi le bourgmestre de la ville côtière, Bart Tommelein. « Nous n’avons pas l’intention de participer à des actions iconoclastes. Nous sommes déterminés à apporter l’encadrement nécessaire à cette statue, mais elle restera là où elle est. »

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Il a en outre demandé à la police d’identifier les personnes à l’origine des dégradations. « Nous prenons l’affaire très au sérieux et s’ils essaient d’enlever la statue, nous en installerons une nouvelle », précise le bourgmestre. Le nettoyage du monument est en cours. Une large partie de celui-ci a déjà été nettoyée.

Le groupe militant avait déjà dégradé en 2004 une partie du monument édifié en 1931 en l’honneur de Léopold II. La main d’un personnage congolais représenté au pied du roi avait été coupée, en référence aux exactions commises au Congo sous la domination du souverain.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

En 2020, 300 manifestants souhaitant montrer leur soutien au mouvement Black Lives Matter s’étaient rassemblés au pied de la statue.

Partner Content