© belga

La position du CD&V sur le congé parental en débat

(Belga) Le président du CD&V, Joachim Coens, a tenu à clarifier la position de son parti sur le congé parental, dans une carte blanche publiée mercredi dans De Morgen, après que des questions ont été soulevées sur cette position à la suite des déclarations du ministre flamand des Affaires sociales Wouter Beke (CD&V).

Dans un entretien accordé à Humo, Wouter Beke semblait prôner une limitation du congé parental aux trois premières années de vie de l’enfant, contre 12 ans actuellement. Son cabinet a ensuite précisé que le ministre ne souhaitait pas forcément limiter le congé parental, mais souhaitait lancer le débat. Celui-ci devrait aussi évoquer le nombre d’enfants dans les lieux d’accueil ainsi que l’importance des « mille premiers jours » après la naissance. Pour éviter toute confusion sur la position des chrétiens-démocrates flamands, le président Joachim Coens a précisé dès mardi que le CD&V n’était pas favorable à une limitation du congé parental. Il a rappelé cette position dans une carte blanche mercredi. « Pour être clair, le CD&V est contre une limitation du congé parental dans le temps. En fait, nous plaidons depuis des années pour une prolongation à dix-huit ans », peut-on lire. Cependant, Joachim Coens convient avec son collègue de parti Wouter Beke que les mille premiers jours de la vie d’un enfant sont cruciaux. « Et d’autres investissements doivent être faits dans la qualité des services de garde d’enfants », selon M. Coens. « Il ne s’agit pas d’une réprimande (envers Wouter Beke) », a ajouté Joachim Coens au micro de l’émission ‘De Ochtend’ sur Radio 1. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content