La commune d’Anderlecht lance une campagne contre le harcèlement de rue et le sexisme

(Belga) La commune d’Anderlecht a lancé vendredi une campagne contre le harcèlement de rue et le sexisme pour sensibiliser au caractère punissable de ce type de comportements. La campagne se déclinera via différents canaux. « Une plus grande sensibilisation est nécessaire », explique Jérémie Drouart, l’échevin anderlechtois en charge de l’Egalité des Chances.

Le harcèlement de rue et le sexisme se produisent toute l’année et peuvent prendre de nombreuses formes. La commune d’Anderlecht souhaite dès lors sensibiliser les femmes au fait que les comportements ou propos intimidants, irrespectueux, humiliants et insultants sont punis par la loi. « Les femmes qui ont été victimes de harcèlement de rue ignorent souvent qu’il s’agit d’une infraction pénale et qu’elles ont le droit de porter plainte. Elles pensent peut-être que le mieux est d’ignorer, d’accélérer le pas, changer de trottoir ou porter des vêtements plus enveloppants, ou pensent que cela n’a aucun sens car l’auteur des faits ne sera pas attrapé », explique l’échevin. La commune d’Anderlecht souhaite donc encourager les femmes à porter plainte immédiatement. La campagne se déclinera au travers d’articles et d’affiches dans le journal communal et sur les réseaux sociaux mais aussi d’une vidéo. Une grande campagne d’affichage sera également lancée dans les rues d’Anderlecht fin 2022. En attendant, la police travaille à un meilleur accueil des victimes. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content