Kirchner demande l’intervention du pape sur les Malouines

(Belga) La présidente argentine Cristina Kirchner a demandé lundi « l’intervention » du pape François, son compatriote, dans le conflit entre leur pays et la Grande-Bretagne concernant les îles Malouines.

« Je lui ai demandé sa médiation pour parvenir à un dialogue entre les deux parties », a déclaré Mme Kirchner devant la presse à Rome, après une rencontre et un déjeuner avec le nouveau pape, l’ex-archevêque de Buenos Aires Jorge Mario Bergoglio. Elle a rappelé que le pape Jean Paul II avait joué les médiateurs entre le Chili et l’Argentine pour le conflit territorial sur le canal de Beagle, ce qui avait permis « d’aboutir à un accord ». De son côté, le Vatican n’a diffusé aucun communiqué sur la rencontre entre Mme Kirchner et le nouveau pape. Le porte-parole du Saint-Siège s’est limité à évoquer une rencontre « très informelle » au sujet de l’entretien de 15 à 20 minutes qu’ils ont eu « en privé ». Les habitants de ces îles, appelées Falklands par les Britanniques, ont voté à une majorité écrasante de 99,8% ce mois-ci pour rester un territoire britannique d’outre-mer, lors d’un référendum d’autodétermination non reconnu par l’Argentine. Situées à 400 km des côtes argentines et à 12.700 km de Londres, les Malouines sont sous contrôle britannique depuis 1833. La découverte de gisements de pétrole à la fin des années 1990 n’a fait qu’aiguiser l’intérêt pour cet archipel battu par les vents, peuplé de plus de 2.500 habitants et de près de 500.000 moutons. (GFR)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content