Journée de lutte pour les droits des femmes - Des missions de lutte contre le harcèlement seront incluses dans le décret paysage © belga

Journée de lutte pour les droits des femmes – Des missions de lutte contre le harcèlement seront incluses dans le décret paysage

(Belga) En cette semaine de Journée internationale des femmes du 8 mars, la ministre en charge de l’Enseignement supérieur en Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB), Valérie Glatigny, a indiqué lundi souhaiter inscrire dans la législation adéquate les missions de lutte contre les discriminations genrées.

Le gouvernement de la FWB devrait donner son feu vert à ce projet vendredi, selon le cabinet de Mme Glatigny. Il devrait inclure dans le « décret paysage » les missions d’information et de prévention confiées aux établissements de l’enseignement supérieur. Ce serait une manière de pérenniser et d’ancrer dans la loi des demandes qui avaient déjà été transmises aux établissements via une circulaire en septembre dernier. On y retrouve l’idée d’avoir un point de contact bien visible, dans chaque établissement d’enseignement supérieur, pour informer les étudiants sur les dispositifs et aides prévus pour lutter contre les discriminations, les violences sexuelles et le harcèlement. Ces lignes directrices comprennent aussi l’organisation de formations sur ces thématiques, pour le personnel et les étudiants. Parallèlement, le cabinet de la ministre Valérie Glatigny prévoit de financer une étude pour faire l’état des lieux « des situations de violences et de harcèlement dans l’enseignement supérieur et l’enseignement de promotion sociale en Fédération Wallonie-Bruxelles ». De quoi évaluer ce qui existe déjà et ce qui devrait être mis en place. Un budget de 150.000 euros a été prévu à cet effet, informe le cabinet. Vendredi également, mais au niveau fédéral, les modalités d’un appel à projets spécifiques devraient être publiées sur le site web de l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes, communique lundi le cabinet de la secrétaire d’Etat à l’Égalité des genres Sarah Schlitz. Il s’agira d’un appel à projets pour un montant total d’1,1 million d’euros, visant à soutenir des projets associatifs sur les questions de genre. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content