Invasion de Ukraine – La Bulgarie expulse un nouveau diplomate russe, soupçonné d’espionnage

(Belga) La Bulgarie a annoncé vendredi l’expulsion du premier secrétaire de l’ambassade de Russie soupçonné d’être impliqué dans une affaire d’espionnage, deux semaines après avoir déjà renvoyé dix diplomates.

Il doit quitter le pays dans un délai de 72 heures, a annoncé le ministère des Affaires étrangères. Le parquet a ouvert une enquête à son encontre pour des « activités de renseignement non réglementées, probablement en faveur de la Fédération russe », selon un communiqué. Le parquet avait fait état plus tôt dans la journée de soupçons visant « deux responsables de l’agence de sécurité nationale » (contre-espionnage) et un agent de ministère « pour avoir fourni par des moyens techniques des informations » à Moscou. La Bulgarie avait déjà expulsé le 18 mars dix diplomates russes. Depuis l’invasion russe en Ukraine le 24 février, des dizaines d’expulsions ont eu lieu aux États-Unis, aux Pays-Bas, en Irlande ou encore en Pologne, dans les pays baltes et d’Europe orientale. La Bulgarie, membre de l’Union européenne et de l’Otan, entretient traditionnellement des relations étroites avec la Russie, notamment dans le domaine de la culture et de l’énergie. Mais depuis octobre 2019, une série de scandales d’espionnage ont suscité des crispations, qui se sont accentuées depuis le début de la guerre. Au total sur la période, une vingtaine de diplomates et un assistant technique à l’ambassade ont été déclarés personæ non gratæ. Par ailleurs, Sofia a récemment rappelé pour consultations son ambassadeur à Moscou pour protester contre des propos de la représentante russe en Bulgarie sur la guerre en Ukraine. Le Premier ministre Kiril Petkov a déclaré s’attendre à ce que Moscou fasse de même, ce qui n’est toujours pas le cas à ce jour. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content