Invasion de l’Ukraine – Zelensky accuse Moscou d’une « attaque » sur un couloir humanitaire vers Marioupol

(Belga) Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a accusé vendredi l’armée russe d’empêcher l’évacuation de civils des villes encerclées de Marioupol et Volnovakha (sud-est) et d’avoir mené une attaque sur le trajet prévu d’un couloir humanitaire.

« Les troupes russes n’ont pas cessé le feu. Malgré tout, j’ai décidé d’envoyer un convoi de véhicules vers Marioupol, avec de la nourriture, de l’eau, des médicaments (…) Mais les occupants ont lancé une attaque de char exactement là où devait passer ce couloir », a-t-il affirmé, dans une adresse vidéo publiée par la présidence. « C’est de le terreur assumée, de la terreur effrontée, de la part de terroristes expérimentés. Le monde entier doit le savoir », a-t-il poursuivi. Le dirigeant ukrainien a précisé qu’environ 100.000 personnes avaient pu quitter ces deux derniers jours d’autres villes ukrainiennes en proie aux combats, dont 40.000 personnes rien que jeudi, via des couloirs humanitaires. L’armée russe maintient le siège de plusieurs grandes villes ukrainiennes et poursuit ses bombardements, à l’image de celui qui a touché mercredi un hôpital pour enfants et une maternité à Marioupol, port stratégique sur la mer d’Azov assiégé depuis dix jours. Moscou a promis jeudi l’ouverture quotidienne de couloirs humanitaires pour permettre aux Ukrainiens fuyant les combats de gagner la Russie. Mais l’Ukraine réclame pour sa part la mise en place de passages sécurisés vers l’intérieur de ses frontières, et non vers le pays qui bombarde sa population. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content