Invasion de l'Ukraine - Près de 1.180 grands bâtiments résidentiels de Kharkiv ont été détruits, selon le maire © belga

Invasion de l’Ukraine – Près de 1.180 grands bâtiments résidentiels de Kharkiv ont été détruits, selon le maire

(Belga) Les bombardements russes sur la ville de Kharkiv, dans l’est de l’Ukraine, ont engendré d’importants dégâts, a déclaré le maire de la ville, Ihor Terekhov, lundi. Près de 1.180 bâtiments résidentiels à plusieurs étages, plus de cinquante écoles maternelles, environ soixante-dix écoles et quinze hôpitaux ont été détruits, a-t-il indiqué à l’agence de presse ukrainienne Unian.

La deuxième ville du pays, qui comptait environ 1,5 million d’habitants avant la guerre, a été bombardée près de 60 fois par l’artillerie et les mortiers au cours des dernières 24 heures. Les habitants des maisons détruites sont logés dans les écoles restantes, les sous-sols et les stations de métro. Malgré les bombardements, les supermarchés de Kharkiv restent ouverts et toute la nourriture nécessaire est disponible, a précisé le maire. La ville reçoit de l’aide humanitaire d’autres villes et une cargaison de médicaments d’une valeur de 880.000 dollars (plus de 800.000 euros) est arrivée des États-Unis. « Kharkiv est une ville russophone », a déclaré M.Terekhov, cité par le journal Ukrayinska Pravda. Il affirme que de nombreux résidents ont des amis et des parents en Russie. « Les gens n’auraient jamais pu imaginer dans leurs pires cauchemars que la Russie attaquerait l’Ukraine et Kharkiv ». (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content