Invasion de l’Ukraine – L’OSCE évacue sa mission d’observation en Ukraine

(Belga) L’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE), seule instance internationale sur le terrain, a ordonné jeudi soir l’évacuation en urgence de sa mission d’observation en Ukraine, en raison des combats en cours.

« Devant la dégradation de la situation sécuritaire, j’ai décidé d’évacuer temporairement et dès que possible tous les membres », a écrit la secrétaire générale Helga Schmid dans un communiqué. Elle a salué le travail de ces observateurs qui ont été, depuis le début du conflit en Ukraine en 2014, « nos yeux et nos oreilles impartiaux dans tout le pays ». « Cette décision n’a pas été prise à la légère et la relocalisation est censée être temporaire », a ajouté cette diplomate allemande, précisant que l’opération se ferait « en fonction des données pertinentes sur place ». Plusieurs centaines d’observateurs issus de dizaines de pays se trouvent actuellement bloqués, alors que la mission semble avoir été surprise par l’ampleur de l’invasion russe. Moscou avait donné son feu vert à son déploiement à partir de 2014 dans le cadre de la conclusion des accords de paix de Minsk sous l’égide de l’OSCE, ainsi qu’au Conseil de Sécurité des Nations Unies. Déployée en de multiples endroits, elle était l’unique témoin neutre présent en Ukraine et publiait des rapports quotidiens. Plusieurs pays, dont les États-Unis et la Grande-Bretagne, avaient déjà retiré leurs effectifs pour des questions de sécurité. Basée à Vienne – capitale d’un pays neutre – depuis son instauration en 1975, l’OSCE est née au c?ur de la Guerre froide pour favoriser le dialogue Est-Ouest. Elle compte actuellement 57 États membres dont les pays de l’Otan comme ceux dans l’orbite russe. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content