Il y aura moins de contrôles d’alcoolémie et de vitesse cet été

Le Vif

La police fédérale des routes effectuera moins de contrôles d’alcoolémie et de vitesse pendant l’été, rapporte lundi Het Laatste Nieuws. Une annonce confirmée à l’agence Belga par Joery Dehaes, délégué ACV (CSC) de la police. Il y voit un « très mauvais signal » et souligne que de cette manière, « les tâches de base de la police fédérale sont affectées ».

La mesure est le fruit d’économies à la police fédérale. Celle-ci a un budget fixe (frais de personnel), mais aussi une partie flexible pour les promotions et le travail du week-end, entre autres. Au cours de l’année, le budget de la partie flexible des coûts a été ajusté, de sorte que la police de la route doit maintenant freiner sérieusement ses activités, explique M. Dehaes.

« Cela signifie que des ponctions seront effectuées dans le nombre d’heures de week-end et de nuit et que seul le minimum absolu restera », explique Joery Dehaes. « C’est un très mauvais signal pour les policiers eux-mêmes, qui ne peuvent rien gagner en plus de leur salaire, et pour la société dans son ensemble. Tout le monde sait que le week-end, les conducteurs les plus ivres circulent et que la vitesse augmente la nuit ».

Selon le syndicaliste, il n’est pas concevable que la police locale soit appelée à intervenir. « En pratique, les autoroutes reviennent à la police fédérale. »

Partner Content