France: l’ancien ministre Borloo lance un nouveau parti au centre

(Belga) Un nouveau parti centriste, l’Union des démocrates et indépendants (UDI), a été lancé dimanche à Paris, sous la présidence de l’ancien ministre Jean-Louis Borloo qui ambitionne d’en faire « le premier parti de France ».

Pour le lancement officiel de sa formation, l’ex-ministre de l’Ecologie de Nicolas Sarkozy a réussi une première démonstration de force en réunissant à Paris plus de 3.000 personnes, parmi lesquelles l’ancienne présidente du Parlement européen Simone Veil. L’ex-président Valéry Giscard d’Estaing avait quant à lui envoyé un message vidéo de soutien. Dans son discours, M. Borloo a présenté l’UDI comme « une formation politique de plein exercice, indépendante » mais « en coalition avec la droite républicaine ». « C’est une coalition gagnante mais nous serons les gagnants de cette coalition », a-t-il lancé, montrant sa volonté de prendre le leadership sur son partenaire, l’UMP, principal parti de l’opposition à droite, actuellement traversé par des dissensions dans la perspective de l’élection de son nouveau président le 18 novembre. M. Borloo a qualifié la naissance de son parti de « bonne nouvelle pour tous ceux qui veulent une France ouverte sur l’Europe, le monde, pour les libertés et l’humanisme », s’opposant « aux conservateurs » qui « ont peur » et pour cela « désignent des boucs émissaires ». Pour l’ancien candidat à la présidentielle François Bayrou, leader de l’autre formation centriste MODEM, le lancement de l’UDI équivaut à « faire repartir la guerre des droites », ce qui, selon lui est » à des années-lumière de l’angoisse, de l’intérêt du pays ». (PATRICK KOVARIK)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content