Examen d'entrée aux études de médecine et dentisterie au Heysel en septembre dernier. © BELGA/Benoît Doppagne

Ecolo réclame une réunion urgente pour laisser passer tous les reçus-collés

L’opposition écologiste en Fédération Wallonie-Bruxelles a déposé mercredi une proposition de décret visant à permettre à tous les reçus-collés de passer en deuxième bachelier de médecine ou dentisterie, après l’arrêt du Conseil d’Etat autorisant sept reçus-collés à s’inscrire provisoirement en 2e bachelier.

Les Verts demandent à cet effet une réunion urgente du Parlement de la Fédération -qui ne siège en théorie pas cette semaine- pour adopter leur texte avant la fin de la période réglementaire d’inscriptions dans l’enseignement supérieur, prévue ce 31 octobre.

Lors de la séance plénière de la semaine dernière, les députés Ecolo avaient déjà déposé un amendement visant à régulariser la situation de ces reçus-collés, mais celui-ci avait été rejeté par la majorité PS-cdH, rappellent-ils mercredi.

« Et que constate-t-on depuis hier? Que désormais le cdH claironne partout qu’il faut résoudre ce problème injuste, alors qu’il n’a rien fait lorsqu’il en a eu la possibilité! « , s’indigne le député Ecolo Philippe Henry.

Mardi, après la décision du Conseil d’Etat, le cdH, par la voix de sa députée fédérale Catherine Fonck, plaidait en effet pour autoriser tous les reçus-collés à s’inscrire en deuxième bachelier.

De son côté, le ministre de l’Enseignement supérieur Jean-Claude Marcourt (PS) a entamé mercredi des « concertations utiles » pour résoudre cette « situation extrêmement complexe », a indiqué son porte-parole.

Des contacts sont ainsi prévus avec les avocats de reçus-collés, les institutions universitaires, les organisations étudiantes ainsi qu’au sein du gouvernement.

Selon le comité inter-universitaire des étudiants en médecine (CIUM), les reçus-collés seraient au nombre de deux cents environ.

Il s’agit des étudiants qui ont acquis le minimum requis de 45 crédits lors de leur 1er bachelier l’an dernier, mais qui ne sont pas parvenus à se classer en ordre utile lors du concours de sélection organisé en fin de 1er bachelier.

Mardi, dans l’attente de réponses à des questions préjudicielles adressées à la Cour Constitutionnelle, le Conseil d’Etat a suspendu en extrême urgence les décisions de ne pas classer en ordre utile sept étudiants en médecine qui avaient présenté sans succès ce concours. Ceux-ci sont désormais autorisés à s’inscrire en 2e bachelier, mais à titre provisoire.

La Haute juridiction devrait se prononcer dans les tout prochains jours sur des recours similaires déposés par d’autres étudiants.

Par ailleurs, une quarantaine de recours en justice, visant eux aussi le concours de juin dernier, ont par ailleurs été introduits auprès du président du tribunal de première instance de Bruxelles, a indiqué à Belga Jean Laurent, avocat des sept reçus-collés précités.

Une première audience est prévue le 22 novembre prochain, a-t-il précisé.

Partner Content