Radar le long d'un axe important pour verbaliser les exces de vitesse | Speed camera along a important road axis 04/02/2020

Du changement : voici à partir de quelle vitesse les radars flasheront sur les autoroutes belges

Noé Spies
Noé Spies Journaliste au Vif

Suite à un projet pilote, toutes les caméras de surveillance du trafic sur les autoroutes flamandes flasheront les automobilistes qui roulent à 129 kilomètres par heure ou plus. A la fin du mois d’août, ce sera le cas sur toutes les autoroutes belges. Cela devrait améliorer la sécurité du trafic, écrit De Zondag.

Sur les autoroutes flamandes, les caméras fonctionneront désormais en permanence et seule la tolérance technique de 129 kilomètres par heure sera d’application. En Wallonie, les quatre derniers contrôles de tronçons avec des marges de tolérance élevées seront adaptés dans les semaines à venir, de sorte que d’ici la fin août, toutes les marges sur les autoroutes belges seront réduites à 129 kilomètres par heure. Lorsque les nouvelles caméras seront activées, les flashs à 129 kilomètres par heure deviendront également la norme », déclare Edward Lantsheere, porte-parole du ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne dans De Zondag.

   Le projet pilote, qui a débuté en octobre de l’année dernière, avait pour but de voir si la police et le ministère public pouvaient gérer le nombre accru d’affaires si aucune marge de tolérance ou aucun quota n’était appliqué. Dans les endroits où il y a des marges de tolérance, on avait l’habitude de ne flasher un radar qu’à 141 ou 147 kilomètres par heure. En raison des quotas, il y a eu des flashs à certains moments et pas à d’autres.

   La police et le ministère public n’auront aucun problème avec l’afflux accru, assure le ministère de la justice. « Il y a eu des recrutements dans les centres de traitement régionaux de la police fédérale. En outre, un parquet national de la circulation a été mis en place, pour lequel le recrutement est en cours. Ainsi, nous sommes parfaitement en mesure d’assurer le suivi de tout« , explique M. De Lantsheer.

Avec Belga.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content