Adjugée à 69,3 millions de dollars chez Christie's, la mosaïque de l'artiste Beeple, composée de milliers d'oeuvres, est l'un des NFT les plus célèbres.

Dossier spécial placements: les mystérieux NFT, ces jetons de crypto-monnaie

Les placements alternatifs peuvent offrir des rendements intéressants. Ils présentent néanmoins quelques dangers. Comment, dès lors, investir son argent dans ces produits sans mettre son patrimoine en péril? Points forts et risques pour les NFT.

L’acronymeNFT signifie « non- fungible token », soit jeton non fongible. « Il s’agit de jetons crypto- graphiques qui représentent, par exemple, une oeuvre d’art, une chanson, une vidéo…, illustre Michel Ernst (CBC). On dit qu’ils sont non fongibles car ils sont uniques et, à l’inverse des euros, ils ne sont pas échangeables entre eux. Par contre, on peut les revendre. » La création et l’authenticité desNFTsont assurées par lesblockchains, sortes de registres ou bases de données contenant l’historique de tous les échanges entre les utilisateurs depuis leur création. Il faut noter queles NFT sont des objets numériques, ce qui signifie que les investisseurs acquièrent leur authenticité en totalité ou en partie, mais pas la propriété matérielle ou intellectuelle de l’oeuvre ou du bien. L’acheteur ne peut donc pas exposer l’oeuvre chez lui comme on le ferait avec un tableau, ni en limiter la diffusion ou le visionnage par d’autres personnes.

Les avantages

Comme les NFT sont dématérialisés, il n’est pas toujours évident de comprendre l’intérêt d’en posséder. L’engouement des investisseurs s’explique souvent par un effet de rareté, ou par une volonté de collectionner des objets numériques en lien avec une passion pour le sport, l’art, etc. Les jetons non fongibles permettent également de soutenir des artistes et offrent à ceux-ci d’autres filières pour commercialiser leurs oeuvres. Enfin, le succès des NFT s’explique surtout par des phénomènes de mode et des spéculations débouchant parfois sur des emballements et des sommes records sur le marché. Parmi les quelques ventes qui ont fait sensation dernièrement, on retiendra le premier tweet du PDG de Twitter qui a atteint 2,9 millions de dollars aux enchères, ou encore la célèbre mosaïque numérique de l’artiste Beeple qui a été adjugée à 69,3 millions de dollars chez Christie’s.

Un NFT vaut juste le prix qu’on est prêt à lui donner. Cela signifie qu’il peut valoir énormément, puis zéro.u0022

Michel Ernst, stratu0026#xE9;giste actions senior chez CBC

Les risques

Les jetons non fongibles sont à la fois illiquides et très volatiles. « Un NFT vaut juste le prix qu’on est prêt à lui donner, indique Michel Ernst. Cela signifie qu’il peut valoir énormément, puis zéro. Un peu comme on le ferait au Lotto, mieux vaut miser de l’argent qu’on peut se permettre de perdre… » On peut également effectuer un autre parallèle entre loterie et NFT: gagner le gros lot est assez aléatoire et ne concerne qu’une petite partie de ceux qui jouent ou investissent. C’est d’autant plus vrai que chaque transaction est soumise à des frais qui peuvent être élevés, voire, sur certaines plateformes, dépasser le prix des NFT! Il faut également savoir que les NFT s’échangent généralement en cryptomonnaies et dépendent donc des cours de ces monnaies virtuelles – dont les effets conséquents sur l’environnement sont de plus en plus critiqués. Enfin, même si les blockchains servent à garantir l’authenticité des oeuvres, cela n’empêche pas certaines fraudes. Michel Ernst admet en effet que « des oeuvres sont parfois mises en vente par des personnes qui n’en détiennent pas la propriété. Il arrive aussi que des vendeurs créent de fausses enchères pour faire monter la valeur et l’intérêt autour de leurs NFT. »

Partner Content