© iStock

Déclaration d’impôt 2022 : changements, améliorations, tout ce qu’il faut savoir

Stagiaire Le Vif

Depuis le 27 avril, il est possible de remplir sa déclaration fiscale des revenus de 2021. La date butoir est le 30 juin 2022 en version papier et le 15 juillet 2022 en ligne. Voici tout ce qu’il faut savoir.

La déclaration d’impôt 2022 est désormais disponible sur le service électronique Tax-on-web de l’application MyMinfin, du SPF Finances. Les contribuables ont jusqu’au 15 juillet prochain pour la soumettre s’ils choisissent de la remplir en ligne. Les versions papiers seront envoyées dans le courant du mois de mai, ainsi que les déclarations simplifiées. Celles-ci sont à remplir pour le 30 juin 2022. Les déclarations remplies via des mandataires sont à rendre pour le 30 septembre 2022.

Les nouvelles mesures liées à la crise du Covid-19

Certaines mesures mises en place en 2021 afin de soutenir les indépendants, particuliers et entreprises victimes de la crise sanitaire sont prolongées cette année comme l’exonération pour les heures supplémentaires volontaires. Mais de nouvelles dispositions apparaissent aussi:

  • La première concerne les propriétaires qui louent un bien à des indépendants, petites sociétés ou associations. Si ces locataires ont dû fermer leurs entreprises en raison du coronavirus, par exemple les restaurateurs, les propriétaires ayant renoncé à percevoir le loyer durant les fermetures peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt de 30% sur le montant du loyer renoncé. Deux périodes sont concernées : mars-avril-mai 2021 et juin-juillet-août 2021. Le montant du loyer renoncé ne peut excéder 5000€ par mois et par contrat de bail, et 45 000€ par contribuable bailleur par période (mentionnées juste avant).
  • La prime unique de 598,81€, que certains indépendants bénéficiaires d’un droit passerelle ont reçus est imposable à 16,5%. La prime nette s’élève donc à 500€.

Les nouveautés fiscales, hors Covid-19

  • En soutien aux familles, il est désormais possible de déclarer jusqu’à 14€ de garde par jour et par enfant en vue d’obtenir une réduction d’impôt. L’année passée, il était question de 13€.
  • Pour les personnes qui prennent à leur charge un proche âgé de 65 ans ou plus, le montant exonéré d’impôt supplémentaire passe à 4940 euros, soit presque 1700 euros en plus en comparaison à l’année dernière. Une condition s’ajoute toutefois : la personne à charge doit être reconnue officiellement en situation de dépendance.
  • Afin d’encourager l’utilisation de la voiture électrique, le gouvernement offre une réduction d’impôt de 45% en cas d’installation d’une borne de recharge fixe et intelligente au domicile fiscal. Le montant ne doit pas dépasser 1500 euros et la borne doit avoir été installée à partir du 1er septembre 2021.
  • Les propriétaires d’un bien immobilier à l’étranger devront désormais le notifier dans leur déclaration d’impôt sur base du revenu cadastral. Un formulaire est disponible sur MyMinfin afin que le SPF finances calcule le montant du revenu cadastral. Ce changement permet de faciliter la tâche des contribuables.

La déclaration simplifiée

3 800 000 propositions de déclaration simplifiée vont être envoyées, contenant les données fiscales et le montant d’impôt. Pour ceux qui la reçoivent, il est inutile pour eux de remplir une déclaration car celle-ci la remplace. Le SPF Finances insiste tout de même : il est impératif de vérifier cette déclaration simplifiée, étant donné qu’il existe toujours un risque qu’elle ne soit pas entièrement correcte.

L’aide téléphonique, toujours disponible et recommandée

Le directeur du SPF Finances Hans D’Hondt souligne que le point fondamental du service public est l’accompagnement des citoyens afin de faciliter le remplissage de leurs déclarations fiscales. C’est pour cette raison que l’assistance téléphonique reste opérationnelle, bien que le portail MyMinfin est pensé pour répondre au mieux aux questions et incertitudes. Le Service Public Fédéral appelle d’ailleurs proactivement les contribuables ayant sollicité une aide en 2021, et indique que 85 000 rendez-vous ont déjà été fixés. Si certains préfèrent un contact physique, c’est à nouveau possible dans les bureaux du SPF Finances.

Les personnes ayant des besoins spécifiques ou un handicap auditif, les empêchant de prendre rendez-vous au téléphone, sont directement identifiées par les communes et CPAS afin qu’une prise en charge spécifique leur soit proposée. Une page spéciale a également été mise en place pour les jeunes, afin de savoir, entre autres; s’ils doivent ou non rentrer une déclaration d’impôt.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content