Décès de la cinéaste algérienne Yamina Bachir, connue pour "Rachida" © belga

Décès de la cinéaste algérienne Yamina Bachir, connue pour « Rachida »

(Belga) La réalisatrice algérienne Yamina Bachir Chouikh, connue pour son film « Rachida », dénonçant la violence des années de terrorisme, est décédée dimanche à Alger, des suites d’une longue maladie, a annoncé l’association de cinéma « Lumières ».

Monteuse de formation, épouse du réalisateur Mohamed Chouikh (« La citadelle », « L’arche du désert »), Yamina Bachir, 68 ans, s’était fait connaître à l’étranger grâce à « Rachida » (2002) son premier long métrage. Le film mettait en scène une jeune institutrice dans un quartier populaire d’Alger, aux prises avec le terrorisme pendant la décennie noire (1992-2002) et dénonçait une « culture de la haine et de la violence ». Le long métrage coproduit par Arte, StudioCanal, Ciné-Sud Promotion, sorti en France en janvier 2003, avait été remarqué dans plusieurs festivals et primé à Amiens (France), Namur (Belgique) et Marrakech (Maroc). Née le 20 mars 1954 à Alger, Yamina Bachir Chouikh avait fait ses débuts de monteuse au Centre national du cinéma algérien en 1973. Elle avait travaillé sur des oeuvres comme « Le vent des Aurès » de Mohamed Lakhdar Hamina (1966) ou « Omar Gatlato » de Merzak Allouache (1976). Mère de la réalisatrice Yasmine Chouikh, elle a été inhumée dimanche à Alger. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content