Début d’une grève de 24 heures à la prison de Bruges

(Belga) Le personnel de la prison de Bruges a entamé une grève de 24 heures, jeudi soir à 22h00, a indiqué Eddy De Smedt du syndicat libéral SLFP-VSOA. La grève fait suite notamment à plusieurs incidents avec des détenus.

Le préavis de grève avait été activé vendredi. Aucune solution suffisante n’avait été trouvée après consultation avec les autorités le 24 février. Selon les syndicats, les agressions sur le personnel ont un lien avec la surpopulation carcérale dans la prison de Bruges. « Nous avons même des gens qui dorment par terre dans les cellules. Le nombre de détenus a augmenté d’environ 40%. En outre, un grand nombre de personnes n’ont pas leur place en prison en raison de problèmes mentaux. Notre personnel n’est pas formé pour cela. Ces prisonniers ne sont donc pas aidés », explique le syndicaliste. De plus, le gouvernement refuserait de répondre à la demande de cours adaptés. Un sondage mené par les syndicats montre que la volonté de faire grève est très élevée parmi le personnel pénitentiaire. « Je soupçonne que nous aurons du mal à assurer le service minimum », conclut M. De Smedt. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content