© Belga

De Wever à propos de l’arrivée de Kris Peeters à Anvers: le « CD&V n’est plus au centre »

Le bourgmestre d’Anvers Bart De Wever (N-VA) s’est réjoui vendredi de l’arrivée prochaine du vice-Premier ministre Kris Peeters (CD&V) à Anvers pour y être tête de liste lors des élections communales d’octobre 2018, en affirmant que l’électeur aura ainsi le choix entre lui et un virage à gauche.

« Le CD&V, ce n’est plus le centre », a-t-il affirmé dans une interview à paraitre samedi dans le journal ‘Het Laatste Nieuws’, qui a publié des extraits vendredi. M. De Wever se dit « content » de la venue de M. Peeters dans la Métropole. « Parce que j’aime beaucoup cette ville et plus elle a de poids politique, au mieux », a ajouté le président des nationalistes flamands. Il a toutefois admis que la véritable lutte ne devrait débuter qu’en 2018, s’attendant à ce qu’elle soit « passionnante ». Il a assuré que les électeurs anversois auront un choix très clair à faire, en présentant son bilan: « un économie florissante, un quart de criminalité en moins et une ville pétillante ». Invité de l’émission Terzake de la VRT-télévision, M. Peeters a qualifié les propos de M. De Wever de « pas sages ». La campagne ne débutera qu’en 2018 et le CD&V est à Anvers un partenaire de coalition loyal, a-t-il ajouté.

Partner Content