Côte d’Ivoire – Un pétrolier, dont l’équipage est togolais, victime de piraterie, confirme Abidjan

(Belga) L’équipage du pétrolier français victime d’un acte de piraterie au large de la Côte d’Ivoire est de nationalité togolaise, a annoncé lundi le ministre français des Transports, de la Mer et de la Pêche, précisant qu’aucune revendication n’avait été reçue. Le détournement a par ailleurs été confirmé lundi par les services du port d’Abidjan, précisant que cet incident était survenu « dans les eaux internationales ».

« Il y a 19 personnes à bord, tous des Togolais », a déclaré le ministre Frédéric Cuvillier à la presse lors d’un déplacement près de La Rochelle (ouest de la France). « Nous n’avons pas reçu de revendication pour l’instant », a-t-il ajouté. Le bateau, porté disparu dimanche au large de la Côte d’Ivoire, naviguerait « à la hauteur du sud du Ghana et se dirigerait vers le Togo », faisant route vers l’est, a précisé le ministre. Le tanker Gascogne, battant pavillon luxembourgeois, appartient au groupe français Sea-Tankers. « C’est très préoccupant », a jugé M. Cuvillier, qui a souligné que le ministère français de la Défense était « mobilisé », sans livrer davantage de précisions. En janvier, un pétrolier battant pavillon panaméen avait été victime d’une attaque de pirates à son ancrage d’Abidjan. En octobre 2012, un tanker grec avait subi une attaque semblable au même endroit. Jusque-là, la Côte d’Ivoire avait été préservée par la piraterie qui se développe dans le Golfe de Guinée. (JUG)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content