© Belga

Coronavirus: un milliard d’euros pour faire face à une deuxième vague

La commission du Budget et des Finances de la Chambre a approuvé à l’unanimité, moins l’abstention du VB, un ajustement à la loi ouvrant les crédits provisoires pour les mois de juillet, août, septembre et octobre.

Le gouvernement souhaite disposer d’un milliard d’euros supplémentaires dans la provision interdépartementale afin de faire face à une éventuelle deuxième vague de l’épidémie et se préparer à certaines dépenses.

Un premier milliard avait déjà été accordé au début de la crise, essentiellement pour faire face aux dépenses en matière de santé. Un deuxième milliard a servi à de nouvelles dépenses: aide aux hôpitaux, aides sociales (GRAPA, aide aux personnes handicapées, revenu d’intégration sociale) et aux CPAS ou encore les tests covid-19. Certaines décisions ont été prises entretemps, par exemple en faveur de la police, ou doivent encore être précisées, par exemple celles prises au « kern élargi » par les 10 partis associés aux pouvoir spéciaux sur l’octroi d’un railpass.

Une aide à Brussels Airlines?

Des dépenses pourraient par ailleurs s’inviter, en particulier une aide éventuelle de 300 millions d’euros à Brussels Airlines, toujours en négociation. Au total, les dépenses consommées, prévues ou éventuelles s’élèvent à 2,3 milliards d’euros.

Les vacances parlementaires commenceront après le 16 juillet et le gouvernement ne souhaite pas être pris au dépourvu. Il a notamment en vue une deuxième vague de l’épidémie. « Nous ne pouvons exclure cette éventualité et je souhaite que le gouvernement puisse agir rapidement si cela s’avère nécessaire », a expliqué le ministre du Budget, David Clarinval.

Partner Content