© Belga

Cinq trains sabotés: les freins n’étaient pas concernés

Les cinq trains qui ont été immobilisés à l’heure de pointe mardi dernier sur la jonction Nord-Midi ont bien été sabotés mais pas au niveau du système de freinage, a indiqué lundi la SNCB en réaction aux informations parues dans la presse et qui faisaient état du sabotage du système de freins.

La SNCB-Holding n’ a pas voulu fournir d’informations supplémentaires quant à la nature du sabotage afin d’éviter « tout comportement d’imitation » et « dément formellement que le sabotage visait les freins ».

L’immobilisation des trains la semaine dernière a provoqué d’importants retards lors de l’heure de pointe. « A aucun moment, les voyageurs n’ont été en danger. Le système de sécurité a parfaitement fonctionné », souligne encore la SNCB.

Levif.be avec Belga

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content