© DR

Charles Michel au secours de l’opposant belgo-turc Bahar Kimyongür

En février dernier, les autorités turques ont diffusé une liste d’opposants à mettre  » hors d’état de nuire « , dont le Belgo-Turc Bahar Kimyongür.

Après un long silence, le gouvernement belge semble avoir pris la mesure de la menace qui pèse sur le Bruxellois. Après Didier Reynders, c’est au tour de Charles Michel de confirmer, auprès du Comité pour la liberté d’expression et d’association (Clea), que  » le gouvernement fédéral ne partage pas l’analyse turque  » concernant la diffusion de telles listes et s’opposera  » à ce que les mesures prises en Turquie aient un impact sur le territoire belge « .

Ces assurances données par le fédéral rendent le sourire à Bahar Kimyongür. Dans l’intervalle, Ankara a changé sa photo sur le poster des  » most wanted « . De souriant, il est devenu renfrogné (voir photo). Pour le rendre moins sympathique ?

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content