© Belga

BNP Paribas profite du jackpot fiscal belge

Jean-Marc Damry
Jean-Marc Damry Rédacteur au Vif L'Express

Au-delà des performances intrinsèques de celle qui se dénomme désormais BNP Paribas Fortis, l’analyse des comptes de 2013 de la banque permet de déceler la présence d’un montant de 9,3 milliards d’euros au titre de  » pertes fiscales cumulées, déductibles des bénéfices taxables ultérieurs « .

Bref : tant que la banque ne dégagera pas des bénéfices taxables à hauteur de ce montant titanesque, elle échappera à l’impôt des sociétés en Belgique. Autant dire qu’il faudra des années et des années avant de se trouver dans un tel cas de figure…

Partner Content