© Image Globe

Beke : « Ce que De Wever raconte est un non-sens absolu »

Le président du CD&V, Wouter Beke, a critiqué la stratégie de la N-VA qui continue à poser des ultimatums et tente de former un front flamand.

« Ce n’est pas la première fois qu’une date est mise en avant », a indiqué Wouter Beke dans une interview publiée par le journal ‘De Morgen’, faisant référence aux propos tenus par le président de la N-VA, Bart De Wever. Il avait affirmé que les négociations pour la formation d’un gouvernement connaîtraient leur dénouement au cours de l’été.

« Les francophones se trouvent à nouveau dans une position favorable. A chaque fois, ils reçoivent le signal qu’ils peuvent continuer à leur aise, car la N-VA est quand même prête à partir. La stratégie des gens de la N-VA de fixer des ultimatums affaiblit la position de négociations flamande », a-t-il ajouté.

Le président du CD&V a également récusé la critique des nationalistes flamands, qui estiment que son parti ne s’engage pas suffisamment dans les négociations, la qualifiant de « non sens absolu ».

« Je lis de tout dans les journaux à propos de la volonté de la N-VA de former un front flamand avec l’Open Vld et le CD&V, mais j’attends toujours une invitation de De Wever. S’il veut tant former un front, qu’attend-il? Ce sont le PS et la N-VA qui doivent former un front ».

Wouter Beke a enfin reproché à la N-VA de changer continuellement de stratégie depuis sa victoire aux élections législatives du 13 juin 2010.

Le Vif.be, avec Belga

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content