Prétexte

« Beaucoup de clients veulent annuler leur commande de mazout mais ce n’est pas nécessaire »

Le Vif

De nombreuses personnes qui ont commandé du mazout ou du propane veulent annuler leur commande, de peur de passer à côté de la réduction automatique de 200 euros décidée par le gouvernement fédéral, constate Brafco, la fédération des négociations en carburants et combustibles.

« Mais ce n’est pas nécessaire car la mesure s’appliquera avec effet rétroactif pour toute l’année 2022« , souligne le directeur de Brafco, Johan Mattart.

Les personnes qui ont déjà commandé en 2022 du mazout ou du gaz propane/butane bénéficieront donc tout de même du coup de pouce de 200 euros que vient de décider le gouvernement.

Concernant la diminution des accises, sur le diesel et l’essence à la pompe, que le ministre des Finances souhaite voir déjà d’application ce week-end, Brafco indique que le timing est jouable mais que cela va entraîner pas mal de démarches administratives pour les gérants de stations-services, notamment pour récupérer les accises déjà payées sur les volumes déjà en stock. « Espérons que le remboursement puisse avoir lieu rapidement. Pour les grandes pompes à essence, cela peut représenter des montants importants. »

Lire aussi: Coût de l’énergie: « Le gouvernement avait promis un bazooka, c’est un pistolet à eau »

Brafco constate également que le paquet de mesures prises par le gouvernement fédéral ne résout pas le problème des ventes à perte dues au facteur K, censé limiter les hausses ou les baisses de prix trop importantes. En temps normal, ce mécanisme ne porte jamais à conséquence. Mais les dernières fluctuations des prix pétroliers ont été si fortes que certaines stations se sont retrouvées à devoir vendre le carburant à des prix maxima à la pompe inférieurs aux prix d’achat auprès de leur fournisseur.

« Pour nous, une solution structurelle est la priorité. Tant que le conflit en Ukraine perdure, nous ne pouvons pas être tranquilles. Nous ne voulons pas une répétition de ce qu’il s’est passé la semaine dernière. La concertation est en cours, nous attendons que cela débouche prochainement sur des résultats », explique encore Johan Mattart.

Partner Content