Assises Bruxelles: 20 à 25 ans de réclusion requis

(Belga) L’avocat général Yves Moreau a requis, vendredi, devant la cour d’assises de Bruxelles, une peine de 20 à 25 ans de réclusion à l’encontre de Vahit Ozen. L’homme, âgé de 54 ans, avait assassiné son ex-maîtresse, Latifa Y., âgée de 42 ans, en mars 2010.

Le ministère public a mis en exergue la gratuité du crime, le non-respect de la vie d’autrui ainsi que la souffrance physique de la victime. « M. Ozen savait qu’il priverait un jeune homme de sa mère. Un jeune homme qui avait déjà perdu son père », a précisé l’avocat général. La défense, Me Carine Couquelet, a plaidé une peine avec un sursis probatoire, donc inférieure ou égale à 5 ans de prison. L’avocate a également estimé qu’une peine de 10 à 15 ans de prison lui apparaissait en tout cas plus juste. Son co-plaideur, Me Bruno Dayez, a aussi insisté sur le fait que Vahit Ozen n’était pas un danger social et qu’il n’avait pas de casier judiciaire. « Ce n’est pas un assassin ordinaire. Mais c’est un homme dépressif, immature, comme l’ont affirmé les psychiatres », a plaidé l’avocat. « Et vous devez tenir compte du fait qu’il endosse son destin. Il accepte d’être condamné pour ce qu’il a fait ». Vahit Ozen a été reconnu coupable, vendredi, de l’assassinat de son ex-maîtresse, commis le 12 mars 2010, vers 08h00, devant le domicile de cette dernière, chaussée de Gand à Berchem-Sainte-Agathe. Le verdict sera rendu vendredi. (PVO)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content