Selon le biologiste évolutionniste Arthur Saniotis, l'Église et la science ont prétendu pendant des siècles que l'homme est l'être le plus intelligent de la création. Saniotis évoque également le penseur grec Aristote qui affirmait que l'homme est supérieur aux animaux, car il se sert de la raison.

L'anatomiste Maciej Henneberg déclare que notre incompétence à comprendre la communication animale ne signifie pas nécessairement qu'elle est inférieure aux langues humaines. Selon Henneberg, la fixation humaine sur la technologie et la langue a entraîné une sous-estimation de l'intelligence animale.

Il mentionne les systèmes complexes de délimitation du territoire impossibles à comprendre pour l'homme. Henneberg évoque aussi les gibbons capables de produire 20 sons différents. Cette aptitude leur permet de communiquer sur de très longues distances dans la jungle. Le scientifique qualifie l'incapacité des gibbons à construire des maisons de non pertinente pour l'espèce animale.

YD

Selon le biologiste évolutionniste Arthur Saniotis, l'Église et la science ont prétendu pendant des siècles que l'homme est l'être le plus intelligent de la création. Saniotis évoque également le penseur grec Aristote qui affirmait que l'homme est supérieur aux animaux, car il se sert de la raison. L'anatomiste Maciej Henneberg déclare que notre incompétence à comprendre la communication animale ne signifie pas nécessairement qu'elle est inférieure aux langues humaines. Selon Henneberg, la fixation humaine sur la technologie et la langue a entraîné une sous-estimation de l'intelligence animale. Il mentionne les systèmes complexes de délimitation du territoire impossibles à comprendre pour l'homme. Henneberg évoque aussi les gibbons capables de produire 20 sons différents. Cette aptitude leur permet de communiquer sur de très longues distances dans la jungle. Le scientifique qualifie l'incapacité des gibbons à construire des maisons de non pertinente pour l'espèce animale. YD