Le 17 novembre 2016, Thomas Pesquet décollait à bord de Soyouz MS-03 pour ravitailler la Station spatiale internationale (ISS). Durant cette mission de 196 jours, l'astronaute a régulièrement posté des clichés sur les réseaux sociaux. De la Cupola, la fenêtre d'observation panoramique de la station, le Français a pu photographier la Terre sous toutes ses facettes. S...

Le 17 novembre 2016, Thomas Pesquet décollait à bord de Soyouz MS-03 pour ravitailler la Station spatiale internationale (ISS). Durant cette mission de 196 jours, l'astronaute a régulièrement posté des clichés sur les réseaux sociaux. De la Cupola, la fenêtre d'observation panoramique de la station, le Français a pu photographier la Terre sous toutes ses facettes. Ses images débarquent pour la première fois en Belgique, à Géopolis. Ce centre culturel situé dans les Marolles, à Bruxelles, a pour ambition d'explorer l'actualité, chaude ou non, par le prisme du photojournalisme. Toutes les six semaines, Géopolis choisit une thématique importante autour de laquelle il confronte le regard de plusieurs photographes belges ou internationaux, talents confirmés ou en devenir. "On a choisi Terre(s), la planète dans l'oeil de Thomas Pesquet parce que cela permet de contempler des clichés que l'on n'a pas l'habitude d'appréhender", explique Ulrich Huygevelde, un des trois cofondateurs, avec Nadine Vermeulen et Thomas Kox, du centre culturel. Mines abandonnées, fleuves saccagés: les photos montrent ce que l'humain fait de sa planète, mais ne se veulent pas pessimistes. Elles cherchent plutôt à faire prendre conscience de la beauté, de la fragilité de la Terre et à inciter à la respecter. "Participer à l'exploration spatiale est pour moi un engagement envers l'avenir", souligne régulièrement Thomas Pesquet sur les réseaux sociaux. "Nous devons bien sûr penser au présent et mieux nous occuper de la Terre et de ses habitants, mais il ne faut pas pour autant négliger le futur." Au terme de l'expo, les tirages seront distribués aux écoles du pays qui auront manifesté leur intérêt.