Depuis le début de la campagne de vaccination, 2.855.634 premières doses ont été administrées en Belgique, soit 31,1 % de la population adulte a déjà été vaccinée une première fois.
...

Depuis le début de la campagne de vaccination, 2.855.634 premières doses ont été administrées en Belgique, soit 31,1 % de la population adulte a déjà été vaccinée une première fois. Mais qui dit vaccination, dit effets secondaires... L'Agence Fédéral des Médicaments et des Produits de Santé (AFMPS) a été chargée de surveiller étroitement les effets indésirables provoqués par ces vaccins et de fournir un rapport hebdomadaire détaillant l'ensemble des effets secondaires signalés après injection.Les vaccins anti-Covid ont été mis au point en un temps record, du jamais-vu dans l'histoire de la médecine. De quoi alimenter la méfiance des Belges. Les vaccins sont-ils dangereux ? Provoquent-ils des effets secondaires graves ?Si la population s'inquiète de voir apparaître ces symptômes désagréables, les autorités se veulent rassurantes : quand ils sont légers, brefs et sans conséquences pour la santé, ces effets secondaires sont plutôt bon signe. Il ne s'agirait donc là que d'un mauvais moment à passer qui prouverait "l'efficacité" des vaccins, ou en tous cas, leur capacité à induire une réponse immunitaire. Or, c'est tout là l'objectif d'un vaccin : stimuler le système immunitaire pour créer des défenses prêtes à attaquer en cas d'une nouvelle attaque du virus.Et s'ils sont fréquents, la majorité des effets secondaires signalés sont d'intensité légère ou modérée. Les plus courants sont :"D'après les chercheurs, le risque de réaction grave à la vaccination est très faible par rapport à la protection qu'offre le vaccin contre la maladie, qui peut être mortelle", a par ailleurs précisé la revue scientifique Nature, dans des propos repris par Courrier International. Selon la revue, il ne fait aucun doute que les vaccins contre le covid qui ont reçu une autorisation en Europe sont sûrs et efficaces.Pourquoi notre organisme réagit-il de cette façon ? Il faut savoir que lorsque notre organisme est infecté par un corps étranger - un pathogène - , il se défend. C'est là que le système immunitaire entre en jeu. Lorsqu'il détecte l'intrusion d'un pathogène, il va générer tout un tas de mécanismes et de réactions qui auront pour objectif d'éliminer cette "menace".Dans le cas du covid, lorsqu'on injecte un vaccin dans l'organisme, le système immunitaire va créer non seulement des anticorps capables d'empêcher le virus de pénétrer les cellules, mais également deslymphocytes cytotoxiques, qui vont détruire les cellules déjà infectées. Ce mécanisme va alors déclencher une inflammation. C'est une réaction intense qui provoque alors divers symptômes, qualifiés "d'effets secondaires".Comme expliqué plus haut, la plupart des effets secondaires sont bénins, et disparaissent en quelques heures, ou en quelques jours. Si toutefois les symptômes sont plus forts, plus inquiétants et durent plus longtemps, ils doivent alors faire l'objet d'une prise en charge médicale. Pour signaler toute réaction indésirable au vaccin, rendez-vous sur www.afmps.be/fr/effet_indesirable.