Courtney Hagen Ford, 34 ans, a quitté son emploi dans une banque parce qu'elle s'était rendu compte que la surveillance dont elle faisait l'objet était "déshumanisante", rapporte la BBC. Son employeur enregistrait les mouvements de son clavier et utilisait un logiciel pour surveiller le nombre de clients qu'elle avait aidés à contracter des emprunts et des comptes payants. "La pression des ventes était implacable", se souvient-elle. "Dans l'ensemble, c'était horrible." Elle a donc quitté son emploi pour faire un doctorat en technologie de surveillance.
...