"Imaginez que vous puissiez passer du temps utile chaque minute de la journée. Vous établissez un calendrier réaliste et vous vous y tenez. Personne ne vient vous déranger. À la fin de la journée, vos tâches sont terminées et il vous reste encore du temps pour vous-même. Impossible? Pas du tout. Tout ce que vous avez à faire est d'investir du temps dans cet atelier. " Une publicité pour un charlatan, pensez-vous? Même pas. C'est avec ces mots que le VDAB (l'agence pour l'emploi flamande) tente de convaincre les gens de suivre un atelier sur la gestion du temps. Ici c'est gratuit, mais sur Internet on trouve de nombreux et onéreux cours où vous pouvez apprendre à faire des "Todo" liste, à appliquer la règle des 80/20 ou à utiliser la méthode du "fromage". Il n'y a qu'un inconvénient. Une telle formation n'améliore pas vos performances. Patrick Vermeren, co-fondateur et président de l'organisation à but non lucrat...

"Imaginez que vous puissiez passer du temps utile chaque minute de la journée. Vous établissez un calendrier réaliste et vous vous y tenez. Personne ne vient vous déranger. À la fin de la journée, vos tâches sont terminées et il vous reste encore du temps pour vous-même. Impossible? Pas du tout. Tout ce que vous avez à faire est d'investir du temps dans cet atelier. " Une publicité pour un charlatan, pensez-vous? Même pas. C'est avec ces mots que le VDAB (l'agence pour l'emploi flamande) tente de convaincre les gens de suivre un atelier sur la gestion du temps. Ici c'est gratuit, mais sur Internet on trouve de nombreux et onéreux cours où vous pouvez apprendre à faire des "Todo" liste, à appliquer la règle des 80/20 ou à utiliser la méthode du "fromage". Il n'y a qu'un inconvénient. Une telle formation n'améliore pas vos performances. Patrick Vermeren, co-fondateur et président de l'organisation à but non lucratif Evidence Based HRM, plaide depuis des années pour qu'on utilise des techniques scientifiquement prouvées dans le monde des ressources humaines. Il a examiné en détail la très populaire gestion du temps. "L'homme a un grand besoin de contrôle. De la nature et son environnement social, mais aussi de lui-même", explique Vermeren. "Cela explique le succès de la gestion du temps qui promet de"passer chaque minute de notre journée de manière significative". Beaucoup de gens ont du mal à gérer leur temps, car, par exemple, ils n'osent pas dire non ou ont une personnalité chaotique. Ils pensent qu'une formation de ce type, ils auront moins de stress et seront plus efficaces. Et il est naturel pour les entreprises de souhaiter plus d'efficacité et de meilleures performances. C'est pourquoi vous trouverez toujours des charlatans qui proposent de tels cours. Dans les premières années de la gestion du temps - dans les années cinquante et soixante - les intentions étaient sans aucun doute très nobles. Mais entre-temps, il existe suffisamment de preuves scientifiques pour montrer que la gestion du temps ne fonctionne pas pour le public visé. Certaines personnes ont le sentiment subjectif qu'elles vont mieux, mais leurs performances ne s'améliorent pas de façon objective".Éthiquement inacceptablePour un nouveau livre qu'il prépare, Vermeren a épluché de nombreux travaux scientifiques sur ce phénomène. "Dans les années 90, une enquête menée auprès de fonctionnaires et d'étudiants a montré qu'une formation à la gestion du temps n'a aucun effet sur les stratégies qu'ils appliquent. Et en 2001, une étude a même révélé qu'une vision économe du temps peut avoir un effet contreproductif: si les gens ont investi beaucoup de temps dans un projet particulier, ils ont tendance à y consacrer encore plus de temps. Ce qui les rend moins efficaces. D'autres études ont également révélé un effet pervers de la gestion du temps: ceux qui suivent scrupuleusement toutes les règles d'un tel programme - en respectant strictement la planification, en disant plus souvent non ou en déterminant des limites - sont souvent considérés comme "moins engagés". Tout le monde aime voir des collègues flexibles, qui aident les autres en cas de besoin et sont disponibles pour une discussion spontanée: tout ce que vous ne pouvez pas faire selon les gourous de la gestion du temps. Comme c'est souvent, la solution se situe quelque part entre les deux : il est important de dire non et de surveiller son emploi du temps, tout en veillant à ne pas exagérer. De nombreuses études montrent que, lorsqu'il s'agit de gérer son temps de façon efficace, nos traits de personnalité sont beaucoup plus décisifs que la qualité des ateliers et des formations, explique M. Vermeren. "Un planning ou une matrice d'Eisenhower peuvent sembler efficaces, mais il est probable que si vous avez une personnalité dispersée, il n'est pas dit que vous pensiez régulièrement à l'utiliser. Ces techniques ne fonctionnent que pour les personnes ayant une personnalité consciencieuse, respectueuses et précises. C'est un trait génétiquement déterminé pour au moins 50% et où l'éducation n'a pas d'impact. Ne comptez pas devenir consciencieux après un atelier. Les techniques que vous apprenez là-bas ne fonctionnent que pour les personnes qui y sont déjà prédisposées. Pour les autres, ce genre de formation fait même pire que bien puisqu'elle leur donne le sentiment d'avoir échoué. "On leur a promis qu'ils pouvaient optimiser chaque minute de la journée ", mais ils n'y parviennent pas. C'est complètement contreproductif. Ces cours ne sont donc pas seulement sans aucune valeur scientifique, ils sont même éthiquement très douteux.