Le projet de loi sur l'obligation vaccinale du personnel soignant doit passer ce vendredi au Conseil des ministres. Il vise à retirer l'accès à la profession des soignants qui refusent de se faire vacciner et ceux-ci pourront être licenciés à partir du 1er avril. L'obligation entrera en vigueur le 1er janvier. Une période transitoire permettra aux non-vaccinés de bénéficier du chômage temporaire jusqu'au 31 mars. Ensuite, ils tomberont sous le régime du chômage classique. En réaction, la CSC Services publics a déposé un préavis de grève dans plusieurs hôpitaux wallons le 22 novembre prochain.

Le Vif a souhaité savoir combien de soignants cette mesure allait toucher. Sciensano permet de voir le pourcentage de personnes totalement vaccinées parmi le personnel soignant, et ce par région, par tranche d'âge et par profession de la santé.

Ces données, reprises ci-dessous sous forme d'infographie, nous apprennent qu'au 15 novembre dernier, 89,74% des soignants étaient doublement vaccinés. 90,42% ont reçu une dose de vaccin. Comme pour la population globale, on peut voir une différence entre régions : seuls 73,44% des professionnels de la santé bruxellois sont totalement vaccinés, contre 94,83% des soignants flamands et 83,84% des soignants wallons.

Lire aussi : Piqué ou viré?

Différences entre professions

On peut aussi voir des différences par profession. Les kiné sont les moins vaccinés (suivis par les assistants pharmaceutico-technique, les aides-soignants et les sages-femmes), de l'autre côté du graphique les orthopédagogues cliniciens sont les plus vaccinés.

Parmi les professions, on constate aussi une différence entre régions. 84% des kiné sont vaccinés (64% à Bruxelles, 77% en Wallonie et 93% en Flandre). Même constat chez les aides-soignants : vaccinés à 87% en moyenne, le chiffre descend à 65% dans la capitale.

Le projet de loi sur l'obligation vaccinale du personnel soignant doit passer ce vendredi au Conseil des ministres. Il vise à retirer l'accès à la profession des soignants qui refusent de se faire vacciner et ceux-ci pourront être licenciés à partir du 1er avril. L'obligation entrera en vigueur le 1er janvier. Une période transitoire permettra aux non-vaccinés de bénéficier du chômage temporaire jusqu'au 31 mars. Ensuite, ils tomberont sous le régime du chômage classique. En réaction, la CSC Services publics a déposé un préavis de grève dans plusieurs hôpitaux wallons le 22 novembre prochain. Le Vif a souhaité savoir combien de soignants cette mesure allait toucher. Sciensano permet de voir le pourcentage de personnes totalement vaccinées parmi le personnel soignant, et ce par région, par tranche d'âge et par profession de la santé.Ces données, reprises ci-dessous sous forme d'infographie, nous apprennent qu'au 15 novembre dernier, 89,74% des soignants étaient doublement vaccinés. 90,42% ont reçu une dose de vaccin. Comme pour la population globale, on peut voir une différence entre régions : seuls 73,44% des professionnels de la santé bruxellois sont totalement vaccinés, contre 94,83% des soignants flamands et 83,84% des soignants wallons.On peut aussi voir des différences par profession. Les kiné sont les moins vaccinés (suivis par les assistants pharmaceutico-technique, les aides-soignants et les sages-femmes), de l'autre côté du graphique les orthopédagogues cliniciens sont les plus vaccinés.Parmi les professions, on constate aussi une différence entre régions. 84% des kiné sont vaccinés (64% à Bruxelles, 77% en Wallonie et 93% en Flandre). Même constat chez les aides-soignants : vaccinés à 87% en moyenne, le chiffre descend à 65% dans la capitale.