La médecine, comme beaucoup de secteurs, est souvent victime de préjugés. Selon une enquête réalisée par le bureau d'études Insites auprès de la population belge active, 62% des Belges estiment qu'il existe un manque général d'informations liées à la migraine. Bien souvent, ce manque pousse les personnes à se faire leur propre idée de la migraine, et cela à des conséquences.

Plus de 44% des personnes ont comme premier réflexe de prendre un médicament pour faire passer la douleur. Et plus d'une personne sur six pense que la migraine partira et ne reviendra plus. Ce qui est totalement faux. Plus encore : la mauvaise gestion de prise de médicaments peut justement provoquer l'apparition de crises migraineuses, explique Gianni Franco, neurologue au CHU UCL Namur Dinant.

Les origines de la migraine

Les causes exactes de la migraine ne sont pas encore connues. Les scientifiques penchent pour l'implication de facteurs environnementaux. Les facteurs déclenchants sont psychologiques, climatiques, liés à des modifications du sommeil ou du rythme de vie, mais aussi alimentaires ou hormonaux.

De plus, la migraine a des origines héréditaires. Lorsqu'un membre de sa famille proche est atteint de crises, la probabilité de souffrir de migraine augmente.

La migraine est une vraie maladie. Franco explique : "la migraine peut être traitée et gérée efficacement, mais il est impossible d'en guérir pleinement. Il existe toujours un risque qu'une crise revienne plus tard, même si certaines nouvelles avancées thérapeutiques permettent maintenant d'être soulagé sur le long terme."

La migraine ne peut donc pas être guérie, mais elle demande une prise en charge sérieuse, au même titre que le diabète ou l'épilepsie.

L'importance de consulter un médecin

Ces idées reçues peuvent avoir un impact sur le parcours des migraineux, en particulier dans l'initiative de consulter un professionnel de santé (médecin généraliste, spécialiste, pharmacien).

Une grande partie des personnes migraineuses ne consulte tout simplement pas. 15% des personnes estiment qu'une migraine ne nécessite pas la visite chez un médecin. On retrouve ce résonnement majoritairement chez les jeunes, qui ont plus de mal à se livrer à un professionnel de santé. Et parmi ceux qui consultent, plus de 23% des personnes attendent plus d'un an après les premiers symptômes avant de consulter.

Pourtant, neuf personnes sur dix ayant consulté estiment que cela a été bénéfique. Bénéficier d'un bon diagnostic permet d'obtenir des traitements médicamenteux ou non et de mieux autogérer sa maladie migraineuse. Plus encore, il existe plusieurs types de migraines, précise le neurologue, et cela implique une gestion individuelle de sa maladie.

Lola Buscemi

La médecine, comme beaucoup de secteurs, est souvent victime de préjugés. Selon une enquête réalisée par le bureau d'études Insites auprès de la population belge active, 62% des Belges estiment qu'il existe un manque général d'informations liées à la migraine. Bien souvent, ce manque pousse les personnes à se faire leur propre idée de la migraine, et cela à des conséquences.Plus de 44% des personnes ont comme premier réflexe de prendre un médicament pour faire passer la douleur. Et plus d'une personne sur six pense que la migraine partira et ne reviendra plus. Ce qui est totalement faux. Plus encore : la mauvaise gestion de prise de médicaments peut justement provoquer l'apparition de crises migraineuses, explique Gianni Franco, neurologue au CHU UCL Namur Dinant.Les origines de la migraineLes causes exactes de la migraine ne sont pas encore connues. Les scientifiques penchent pour l'implication de facteurs environnementaux. Les facteurs déclenchants sont psychologiques, climatiques, liés à des modifications du sommeil ou du rythme de vie, mais aussi alimentaires ou hormonaux.De plus, la migraine a des origines héréditaires. Lorsqu'un membre de sa famille proche est atteint de crises, la probabilité de souffrir de migraine augmente.La migraine est une vraie maladie. Franco explique : "la migraine peut être traitée et gérée efficacement, mais il est impossible d'en guérir pleinement. Il existe toujours un risque qu'une crise revienne plus tard, même si certaines nouvelles avancées thérapeutiques permettent maintenant d'être soulagé sur le long terme."La migraine ne peut donc pas être guérie, mais elle demande une prise en charge sérieuse, au même titre que le diabète ou l'épilepsie.L'importance de consulter un médecinCes idées reçues peuvent avoir un impact sur le parcours des migraineux, en particulier dans l'initiative de consulter un professionnel de santé (médecin généraliste, spécialiste, pharmacien).Une grande partie des personnes migraineuses ne consulte tout simplement pas. 15% des personnes estiment qu'une migraine ne nécessite pas la visite chez un médecin. On retrouve ce résonnement majoritairement chez les jeunes, qui ont plus de mal à se livrer à un professionnel de santé. Et parmi ceux qui consultent, plus de 23% des personnes attendent plus d'un an après les premiers symptômes avant de consulter.Pourtant, neuf personnes sur dix ayant consulté estiment que cela a été bénéfique. Bénéficier d'un bon diagnostic permet d'obtenir des traitements médicamenteux ou non et de mieux autogérer sa maladie migraineuse. Plus encore, il existe plusieurs types de migraines, précise le neurologue, et cela implique une gestion individuelle de sa maladie.Lola Buscemi