Dans son rapport, l'OMS se base sur les faits relatifs aux interventions dans le domaine de l'art et de la santé après avoir analysé 900 publications, dont 200 examens couvrant plus de 3000 études. Après avoir analysé plusieurs études, elle déclare que l'art peut être bénéfique pour la santé mentale et physique. "Faire entrer l'art dans la vie de quelqu'un par le biais d'activités telles que la danse, le chant ou la fréquentation de musées et de concerts nous donne une clé supplémentaire pour améliorer notre santé physique et mentale", explique le Dr Piroska Östlin, directrice régionale de l'OMS pour l'Europe. Selon ses dires, l'art pourrait aider à gérer des problèmes de santé comme le diabète, l'obésité ou la mauvaise santé mentale, car il apporterait une solution là où la médecine traditionnelle n'en aurait plus.

L'art réduit le stress, améliore la confiance en soi et possède plusieurs vertus thérapeutiques. Le rapport de l'OMS examine les bienfaits des activités artistiques sur la santé grâce à cinq catégories d'art: la culture (musée, concert, théâtre), la littérature (écrire, lire), les arts visuels (peinture, photo, design), les arts de la scène (chant, musique, danse, cinéma) et les arts en ligne. Après analyse, l'institution a conclu que l'art aurait une influence positive sur la santé mentale et physique.

Créer

Créer un visuel artistique nous aiderait à combler un vide et améliorerait nos connexions cérébrales. Le processus artistique pousse le patient à dépasser sa tristesse et l'empêche de ruminer, ce qui réduirait considérablement son stress. La création, quelle qu'elle soit, améliorerait notre concentration. Une étude affirme que les personnes qui gribouillent dans leur cahier pendant les réunions retiendraient 29% d'informations en plus que les autres.

La musique

Pour ce qui est de la musique, celle-ci jouerait un rôle primordial dans la réduction du stress et stimulerait les fonctions cognitives chez les personnes souffrant de démence. Selon l'OMS, en écouter diminuerait également les effets secondaires du traitement contre le cancer tels que le manque d'appétit, les nausées et les somnolences. Pour finir, jouer d'un instrument renforcerait les connexions cérébrales des patients.

Le chant

Chanter, aussi surprenant que ça puisse être, serait un moyen de soigner les maladies pulmonaires obstructives chroniques. Ce serait également bénéfique pour améliorer l'attention, la mémoire épisodique et certaines fonctions exécutives chez les patients souffrant de démences comme ceux atteints de la maladie d'Alzheimer.

La danse

La danse jouerait un rôle dans l'amélioration de la motricité, particulièrement chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson. Les personnes souffrant de cette maladie neurologique chronique dégénérative rencontrent des symptômes physiques tels que des troubles moteurs, des tremblements et de la rigidité. Ils peuvent également souffrir de symptômes psychologiques comme la dépression, la fatigue ou certains troubles cognitifs.

La pratique du tango argentin, par exemple, est un moyen de travailler l'équilibre, la mobilité, le rythme, la mémoire et l'attention. Elle apporte également une interaction sociale entre les danseurs et peut donc être une solution potentielle pour soulager certains symptômes de la maladie de Parkinson.

L'art comme outil thérapeutique

Plusieurs pays d'Europe utilisent l'art en complément des traitements médicaux classiques. Certains hôpitaux ont par exemple pu constater que le fait d'inclure des activités artistiques dans les salles d'attente des urgences (comme de l'artisanat et l'intervention de clowns) réduirait le stress, apaiserait la douleur et baisserait la tension artérielle chez les enfants ainsi que chez leurs parents. L'art comme aide à la santé serait plus rentable que les traitements conventionnels et ferait tout autant effet pour certains. "Les activités artistiques peuvent combiner simultanément de multiples facteurs de promotion de la santé (comme l'activité physique et le soutien à la santé mentale) et ne comportent qu'un faible risque de résultats négatifs. Étant donné que ces interventions peuvent être adaptées à des personnes de différents horizons culturels, elles peuvent également être un moyen de faire participer des groupes minoritaires ou difficiles à atteindre", ajoute l'OMS.

Depuis cet hiver, à Montréal, une visite au musée peut vous être prescrite par votre médecin. L'accord entre l'association Médecins francophones du Canada et le Musée des beaux-arts de Montréal a pour but de permettre aux patients et à leurs proches de profiter des bienfaits de l'art grâce à un accès gratuit au musée. L'art-thérapie améliore l'humeur du patient, lui permet de réduire sa dose de médicaments et raccourcit sa convalescence.

Suite à son rapport, l'OMS souhaite que le public soit davantage sensibilisé aux bienfaits potentiels des activités artistiques sur la santé et veille à ce que des programmes "d'art pour la santé" soient accessibles au sein de la communauté.

Auteure: Margaux Glamocic