Un récent rapport des Nations Unies met en garde contre l'impact des changements climatiques sur les cultures de blés ou de graminées. Si ces derniers se faisaient plus rares, ils pourraient être remplacés par le Jacquier selon les scientifiques. Le Jacquier peut en effet être utilisé dans la fabrication de farine.

Un fruit presque miraculeux

Très courant en Asie, le fruit est imposant et contient nombre de matières nutritives comme du calcium ou du fer. Il est aussi riche en calories. Cerise sur le gâteau, le fruit est comestible même lorsqu'il n'est pas encore tout à fait mûr, tout comme ses graines une fois grillées. Il est aussi protégé contre les maladies, garde longtemps sa fraîcheur et est facile à cultiver. Il a un goût qui oscille entre l'ananas et la mangue.

Sa popularité est ralentie par le grand nombre de déchets que produit le fruit (70 % du fruit n'est pas utilisable), un jus blanc guère ragoutant et le fumet peu amène que dégagent les plus gros des fruits. Tout cela ne décourage pourtant pas les scientifiques qui essayent de trouver la meilleure façon d'exploiter ce fruit qui n'a pas encore révélé toutes ses ressources.

Un récent rapport des Nations Unies met en garde contre l'impact des changements climatiques sur les cultures de blés ou de graminées. Si ces derniers se faisaient plus rares, ils pourraient être remplacés par le Jacquier selon les scientifiques. Le Jacquier peut en effet être utilisé dans la fabrication de farine. Un fruit presque miraculeuxTrès courant en Asie, le fruit est imposant et contient nombre de matières nutritives comme du calcium ou du fer. Il est aussi riche en calories. Cerise sur le gâteau, le fruit est comestible même lorsqu'il n'est pas encore tout à fait mûr, tout comme ses graines une fois grillées. Il est aussi protégé contre les maladies, garde longtemps sa fraîcheur et est facile à cultiver. Il a un goût qui oscille entre l'ananas et la mangue. Sa popularité est ralentie par le grand nombre de déchets que produit le fruit (70 % du fruit n'est pas utilisable), un jus blanc guère ragoutant et le fumet peu amène que dégagent les plus gros des fruits. Tout cela ne décourage pourtant pas les scientifiques qui essayent de trouver la meilleure façon d'exploiter ce fruit qui n'a pas encore révélé toutes ses ressources.