"Les États membres peuvent maintenant choisir d'élargir le déploiement de la vaccination aux plus jeunes", a tweeté la commissaire européenne à la Santé, Stella Kyriakides.

L'EMA avait approuvé vendredi l'utilisation du Pfizer/BioNTech pour les 12-15 ans, qui est ainsi devenu le premier vaccin à être autorisé pour les adolescents au sein des 27 pays de l'Union européenne.

L'Allemagne avait annoncé jeudi son intention d'ouvrir le 7 juin la vaccination contre le Covid-19 aux mineurs de plus de 12 ans, sous réserve de l'autorisation du régulateur européen. Le vaccin est déjà largement utilisé pour cette tranche d'âge aux États-Unis et au Canada.

En Belgique, on n'en est pas encore là. La conférence interministérielle Santé se penchera mercredi sur la vaccination des 16-17 ans, qui a déjà fait l'objet d'une approbation européenne en ce qui concerne le BioNTech/Pfizer ainsi que d'une recommandation positive par le Conseil supérieur de la Santé (CSS).

"Les États membres peuvent maintenant choisir d'élargir le déploiement de la vaccination aux plus jeunes", a tweeté la commissaire européenne à la Santé, Stella Kyriakides. L'EMA avait approuvé vendredi l'utilisation du Pfizer/BioNTech pour les 12-15 ans, qui est ainsi devenu le premier vaccin à être autorisé pour les adolescents au sein des 27 pays de l'Union européenne. L'Allemagne avait annoncé jeudi son intention d'ouvrir le 7 juin la vaccination contre le Covid-19 aux mineurs de plus de 12 ans, sous réserve de l'autorisation du régulateur européen. Le vaccin est déjà largement utilisé pour cette tranche d'âge aux États-Unis et au Canada. En Belgique, on n'en est pas encore là. La conférence interministérielle Santé se penchera mercredi sur la vaccination des 16-17 ans, qui a déjà fait l'objet d'une approbation européenne en ce qui concerne le BioNTech/Pfizer ainsi que d'une recommandation positive par le Conseil supérieur de la Santé (CSS).