La Belgique excelle dans un domaine bien particulier : celui de l'imagerie médicale inutile. On pratique en effet à outrance radiographies, échographies et scanners. Il y a cinq ans, le Centre fédéral de connaissances sur les soins de santé s'était déjà plaint du fait que le nombre de tomodensitomètres (scanner en langage courant) effectués dans notre pays était 40 % plus élevé que dans un pays européen lambda. Selon l'Organisation de coopération et de développement économiques, en 2017, nous avons atteint un pic absolu, avec 201 scanners pour 1000 habitants. À titre de comparaison,...