Les raisons invoquées sont que la pression sur les soins de santé est trop forte et que les vaccins actuels ont prouvé leur efficacité. La réponse selon laquelle les personnes vaccinées ne devraient pas être les victimes de ceux qui refusent les vaccins, a également été souvent cochée. L'avantage d'une vaccination obligatoire pour tous est qu'elle n'est pas discriminatoire vis-à-vis des prestataires de soins. A contrario, les personnes interrogées qui se sont prononcées contre la vaccination généralisée obligatoire ont déclaré qu'une telle mesure était, selon elles, contraire à l'éthique et à leurs principes.

Toutefois, une grande majorité (85%) s'est déclarée pour une vaccination obligatoire des prestataires de soins de santé.

Parmi les médecins généralistes participants, 35% ont été malades à la suite d'une infection au Covid-19. La majorité d'entre eux disent avoir été infectés à la suite d'un contact avec un patient. 69% des médecins spécialistes signalent d'ailleurs des problèmes dus à l'augmentation de l'absentéisme du personnel.

Enfin, un peu plus de la moitié des répondants (53%) se considèrent comme exposés à un certain risque d'épuisement professionnel. Quatre sur dix (40 %) évaluent même un risque élevé de burnout.

Les raisons invoquées sont que la pression sur les soins de santé est trop forte et que les vaccins actuels ont prouvé leur efficacité. La réponse selon laquelle les personnes vaccinées ne devraient pas être les victimes de ceux qui refusent les vaccins, a également été souvent cochée. L'avantage d'une vaccination obligatoire pour tous est qu'elle n'est pas discriminatoire vis-à-vis des prestataires de soins. A contrario, les personnes interrogées qui se sont prononcées contre la vaccination généralisée obligatoire ont déclaré qu'une telle mesure était, selon elles, contraire à l'éthique et à leurs principes. Toutefois, une grande majorité (85%) s'est déclarée pour une vaccination obligatoire des prestataires de soins de santé. Parmi les médecins généralistes participants, 35% ont été malades à la suite d'une infection au Covid-19. La majorité d'entre eux disent avoir été infectés à la suite d'un contact avec un patient. 69% des médecins spécialistes signalent d'ailleurs des problèmes dus à l'augmentation de l'absentéisme du personnel. Enfin, un peu plus de la moitié des répondants (53%) se considèrent comme exposés à un certain risque d'épuisement professionnel. Quatre sur dix (40 %) évaluent même un risque élevé de burnout.