L'avertissement souligne qu'il y a eu plusieurs signalements d'effets secondaires après la deuxième dose des vaccins. Plus précisément, il s'agit d'un risque accru de développer une inflammation du muscle cardiaque (myocardite) ou de la membrane qui entoure le coeur (péricardite).

Ces modifications à la notice des vaccins ont été apportées à la suite d'une réunion qui se tenait mercredi entre les centres américains de lutte et de prévention des maladies (CDC), principale agence fédérale de santé publique du pays, et la FDA, alors que plus de 1.200 cas de myocardite ou de péricardite ont été enregistrés à la fin de la deuxième semaine de juin.

Le nombre de cas est nettement plus élevé chez l'homme, et dans la semaine suivant l'administration de la deuxième dose. Aux Etats-Unis, le vaccin de Pfizer est autorisé dès 12 ans, et celui de Moderna à partir de 18 ans pour le moment.

L'avertissement souligne qu'il y a eu plusieurs signalements d'effets secondaires après la deuxième dose des vaccins. Plus précisément, il s'agit d'un risque accru de développer une inflammation du muscle cardiaque (myocardite) ou de la membrane qui entoure le coeur (péricardite). Ces modifications à la notice des vaccins ont été apportées à la suite d'une réunion qui se tenait mercredi entre les centres américains de lutte et de prévention des maladies (CDC), principale agence fédérale de santé publique du pays, et la FDA, alors que plus de 1.200 cas de myocardite ou de péricardite ont été enregistrés à la fin de la deuxième semaine de juin. Le nombre de cas est nettement plus élevé chez l'homme, et dans la semaine suivant l'administration de la deuxième dose. Aux Etats-Unis, le vaccin de Pfizer est autorisé dès 12 ans, et celui de Moderna à partir de 18 ans pour le moment.