Les trois personnes infectées appartiennent à une même famille basée à Londres qui est arrivée le 22 décembre en Corée du Sud, a annoncé l'Agence coréenne pour le contrôle et la prévention des maladies (KDCA). Ils avaient été placés à l'isolement à leur arrivée après avoir été testés positifs au Covid-19, précise l'agence dans son communiqué.

Cette nouvelle souche apparue récemment en Grande-Bretagne a été repérée dans plusieurs pays européens ainsi que sur d'autres continents, et notamment au Canada, en Jordanie ou au Japon.

Selon des études présentées au Royaume-Uni, le nouveau variant est plus contagieux que la souche d'origine. Mais rien ne démontre à ce stade qu'il entraîne des formes plus graves de la maladie.

Plus de 50 pays ont ordonné des restrictions sur les voyages en provenance de Grande-Bretagne. La Corée du Sud a notamment interdit les vols vers la Grande-Bretagne jusqu'à la fin de l'année.

Les autorités sud-coréennes s'efforcent actuellement de contenir une troisième vague épidémique, qui se concentre dans la région de Séoul, où le nombre de nouveaux cas par jour a plusieurs fois dépassé la barre des 1.000 ces derniers jours.

Les trois personnes infectées appartiennent à une même famille basée à Londres qui est arrivée le 22 décembre en Corée du Sud, a annoncé l'Agence coréenne pour le contrôle et la prévention des maladies (KDCA). Ils avaient été placés à l'isolement à leur arrivée après avoir été testés positifs au Covid-19, précise l'agence dans son communiqué.Cette nouvelle souche apparue récemment en Grande-Bretagne a été repérée dans plusieurs pays européens ainsi que sur d'autres continents, et notamment au Canada, en Jordanie ou au Japon.Selon des études présentées au Royaume-Uni, le nouveau variant est plus contagieux que la souche d'origine. Mais rien ne démontre à ce stade qu'il entraîne des formes plus graves de la maladie.Plus de 50 pays ont ordonné des restrictions sur les voyages en provenance de Grande-Bretagne. La Corée du Sud a notamment interdit les vols vers la Grande-Bretagne jusqu'à la fin de l'année.Les autorités sud-coréennes s'efforcent actuellement de contenir une troisième vague épidémique, qui se concentre dans la région de Séoul, où le nombre de nouveaux cas par jour a plusieurs fois dépassé la barre des 1.000 ces derniers jours.