Les migraines ne sont pas seulement un problème pour ceux qui en souffrent. Selon la National Headache Foundation, les absences et la réduction de productivité en raison des migraines coûtent plus de 20 milliards de dollars par an à l'économie américaine. Cela peut sembler excessif, mais il est vrai qu'il est difficile, voire impossible de travailler lorsque l'on a une migraine. Imaginez les travailleurs qui doivent gérer ces symptômes au bureau ou à l'usine.
...

Les migraines ne sont pas seulement un problème pour ceux qui en souffrent. Selon la National Headache Foundation, les absences et la réduction de productivité en raison des migraines coûtent plus de 20 milliards de dollars par an à l'économie américaine. Cela peut sembler excessif, mais il est vrai qu'il est difficile, voire impossible de travailler lorsque l'on a une migraine. Imaginez les travailleurs qui doivent gérer ces symptômes au bureau ou à l'usine.Comment éviter un début de migraineSelon Merle Diamond, directrice de la Diamond Headache Clinic à Chicago, interrogée par le Time, il est plus important de commencer par prendre des mesures pour ajuster votre routine de travail et votre environnement de travail autant que possible afin d'atténuer les facteurs spécifiques qui provoquent des épisodes de migraine. "Le mode de vie joue un rôle. Nous parlons du cerveau migraineux comme étant plus irritable qu'un autre", déclare la docteure Merle Diamond. Mettre en place des routines solides et les respecter peut être un facteur important pour éviter les migraines, dit-elle. Cela signifie se réveiller et aller se coucher à une heure régulière chaque soir, rester hydraté, la sieste doit rester courte et il ne faut pas sauter de repas.Certaines personnes souffrant de migraines devront peut-être éviter l'éclairage puissant, car une lumière intense peut déclencher des maux de tête. Il en va de même pour les odeurs fortes chez certains patients. Ainsi, si un collègue utilise un parfum à forte odeur ou un après-rasage qui déclenche vos symptômes, cela vaut peut-être la peine d'en parler gentiment avec lui ou elle. Vous ne pourrez peut-être pas tout changer dans votre environnement de travail, mais il est important d'ajuster ce que vous pouvez contrôler pour réduire les risques d'épisodes.Que faire si vous avez une migraine au travail ?Même les meilleures mesures préventives ne fonctionnent pas tout le temps. Si vous avez des migraines régulières, il y a de fortes chances que vous en aillez une au travail. Si cela se produit, la docteure recommande d'essayer de se mettre à l'écart pendant 20 minutes à une demi-heure. Vous pouvez vous éloigner de votre bureau pour vous reposer et prendre le médicament que vous prenez, le cas échéant, contre la migraine aiguë. Une fois que la migraine s'est arrêtée (si tout va bien), ou du moins a diminué, vous pouvez vous remettre au travail.Certaines personnes souffrant de migraines consomment de la caféine pour traiter leurs symptômes, mais Diamond souligne que cela ne fonctionne que si vous n'en faites pas un usage excessif. "Si vous en prenez trop, vous pouvez avoir des maux de tête juste à cause de votre consommation excessive de caféine", déclare Diamond. "Mais si vous ne consommez généralement pas beaucoup de caféine, vous pouvez l'utiliser comme médicament." Elle recommande de limiter votre consommation de caféine à moins de 80-100 mg par jour, soit environ une tasse de café.Quand faut-il rentrer à la maison ?Les migraines ne se résolvent pas toujours rapidement, et il peut être important de savoir quand arrêter et rentrer chez soi si la situation ne s'améliore pas. Certaines personnes savent quand une migraine va durer selon le niveau de douleur ou d'autres facteurs, tels que la nausée ou la sensibilité à la lumière. Dans ces cas, il est important de rentrer à la maison, faire une petite sieste et se reposer pour se remettre sur pied pour le lendemain, au lieu de rester et d'aggraver les choses. Bien entendu, cela suppose que vous pourrez rentrer chez vous en toute sécurité dans une voiture ou par les transports en commun. Dans le cas contraire, vous devrez peut-être envisager d'appeler quelqu'un pour venir vous rechercher. Si vous souffrez d'épisodes réguliers, essayez d'en parler avec votre employeur afin qu'il sache que vous pourriez parfois être amené à quitter votre travail plus tôt.Et lorsque vous revenez au travail, Diamond souligne qu'il est tout aussi important de ne pas vous surcharger tout de suite. "Lorsqu'un patient manque une journée à cause d'une migraine, il est de plus en plus anxieux et soucieux de rattraper son retard, ce qui n'aide pas du tout", explique-t-elle. Essayez plutôt de vous calmer et évitez de vous inquiéter, car un stress excessif pourrait déclencher un autre épisode.Comment parler de vos migraines à votre patron ou à vos collègues ?Aborder le sujet avec son patron ou ses collègues peut être difficile, surtout s'ils ont la fausse impression que vous essayez d'obtenir un traitement de faveur.Selon Diamond, il peut être judicieux de parler de vos déclencheurs à votre patron ou à votre représentant des ressources humaines, tout en veillant à ce qu'ils se rendent compte que vous êtes toujours déterminé à jouer un rôle au sein de votre équipe et à faire votre part. Cela peut aussi impliquer de repousser parfois certaines échéances et d'apprendre à prendre soin de votre santé.Quand devriez-vous envisager de consulter ? La Classification internationale des maux de tête définit les migraines chroniques comme "maux de tête survenant au moins 15 jours par mois pendant plus de trois mois". Dans ce cas, cela vaut la peine de consulter un spécialiste. Lire aussi: Migraine : des facteurs parfois surprenants