Au printemps, et au début de l'été, les personnes qui souffrent du rhume des foins ont souvent le nez bouché, le nez et les yeux qui coulent, et des crises d'éternuement à répétition dus à la présence de pollens dans l'air. Des symptômes qui en période de pandémie de coronavirus peuvent inquiéter.

L'Association française Asthme & Allergies rappelle que dans le cas du coronavirus, "il y a de la fièvre, une toux sèche, une grande fatigue, des maux de tête, et des courbatures", des symptômes donc assez différents d'une rhinite allergique aux pollens.

Perte brutale de l'odorat

Et il y a un autre symptôme très caractéristique du coronavirus et dont ne souffrent pas les personnes atteintes d'allergie au pollen : l'anosmie, ou perte brutale de l'odorat. Celle-ci semblerait être un symptôme pathognomonique, c'est-à-dire un signe clinique qui, à lui seul, permet d'établir le diagnostic. "Dans le contexte actuel, si vous avez une anosmie sans nez bouché, vous êtes Covid positif, ça n'est pas la peine d'aller vous faire tester", déclare le Dr Corré, ORL à l'Hôpital-Fondation Rothschild à Paris.

Lire aussi: Si vous avez une perte d'odorat, vous avez très probablement le coronavirus

Interrogé par la VRT, le professeur en oto-rhino-laryngologie Peter Hellings (UZ Leuven), partage cet avis. "Les symptômes d'une infection à coronavirus sont similaires dans une certaine mesure (NDLR : à ceux du Covid-19), mais les personnes qui en souffrent remarquent souvent une perte d'odeur et de goût. En outre, ils font parfois de la fièvre et ont un sentiment général de maladie".

"C'est souvent moins fréquent chez les personnes qui n'ont que le rhume des foins. De plus, celles-ci savent généralement d'où viennent leurs symptômes, car elles en ont déjà souffert les années précédentes. Une autre différence est que les personnes souffrant de rhume des foins souffrent souvent des voies respiratoires supérieures, alors que pour les personnes atteintes de Covid-19 ce sont généralement les voies respiratoires inférieures".

Se soigner le mieux possible

En période de coronavirus, les spécialistes conseillent aux patients souffrant d'allergie de se soigner le mieux possible. "Il peut s'agir d'antihistaminiques sous forme de comprimés ou de sprays qui suppriment la réaction allergique ou de sprays nasaux contenant de la cortisone. Il y a eu des discussions pour savoir si ces médicaments sont sûrs en cas de coronavirus, mais pour l'instant nous n'avons aucune indication que nous ne devrions pas les utiliser", recommande le professeur Hellings.

Les patients allergiques peuvent en effet être porteurs du coronavirus à leur insu et le propager en éternuant et se mouchant fréquemment. Rappelons qu'environ 25% de la population belge souffre d'une allergie aux voies respiratoires, que ce soit dû aux pollens, aux acariens ou à d'autres allergènes.

Au printemps, et au début de l'été, les personnes qui souffrent du rhume des foins ont souvent le nez bouché, le nez et les yeux qui coulent, et des crises d'éternuement à répétition dus à la présence de pollens dans l'air. Des symptômes qui en période de pandémie de coronavirus peuvent inquiéter.L'Association française Asthme & Allergies rappelle que dans le cas du coronavirus, "il y a de la fièvre, une toux sèche, une grande fatigue, des maux de tête, et des courbatures", des symptômes donc assez différents d'une rhinite allergique aux pollens. Perte brutale de l'odoratEt il y a un autre symptôme très caractéristique du coronavirus et dont ne souffrent pas les personnes atteintes d'allergie au pollen : l'anosmie, ou perte brutale de l'odorat. Celle-ci semblerait être un symptôme pathognomonique, c'est-à-dire un signe clinique qui, à lui seul, permet d'établir le diagnostic. "Dans le contexte actuel, si vous avez une anosmie sans nez bouché, vous êtes Covid positif, ça n'est pas la peine d'aller vous faire tester", déclare le Dr Corré, ORL à l'Hôpital-Fondation Rothschild à Paris.Lire aussi: Si vous avez une perte d'odorat, vous avez très probablement le coronavirusInterrogé par la VRT, le professeur en oto-rhino-laryngologie Peter Hellings (UZ Leuven), partage cet avis. "Les symptômes d'une infection à coronavirus sont similaires dans une certaine mesure (NDLR : à ceux du Covid-19), mais les personnes qui en souffrent remarquent souvent une perte d'odeur et de goût. En outre, ils font parfois de la fièvre et ont un sentiment général de maladie"."C'est souvent moins fréquent chez les personnes qui n'ont que le rhume des foins. De plus, celles-ci savent généralement d'où viennent leurs symptômes, car elles en ont déjà souffert les années précédentes. Une autre différence est que les personnes souffrant de rhume des foins souffrent souvent des voies respiratoires supérieures, alors que pour les personnes atteintes de Covid-19 ce sont généralement les voies respiratoires inférieures".Se soigner le mieux possibleEn période de coronavirus, les spécialistes conseillent aux patients souffrant d'allergie de se soigner le mieux possible. "Il peut s'agir d'antihistaminiques sous forme de comprimés ou de sprays qui suppriment la réaction allergique ou de sprays nasaux contenant de la cortisone. Il y a eu des discussions pour savoir si ces médicaments sont sûrs en cas de coronavirus, mais pour l'instant nous n'avons aucune indication que nous ne devrions pas les utiliser", recommande le professeur Hellings.Les patients allergiques peuvent en effet être porteurs du coronavirus à leur insu et le propager en éternuant et se mouchant fréquemment. Rappelons qu'environ 25% de la population belge souffre d'une allergie aux voies respiratoires, que ce soit dû aux pollens, aux acariens ou à d'autres allergènes.