Interviewé par la VRT pour l'émission Van Gils en Gasten, il explique qu'il est extrêmement difficile de se prononcer sur les retombées positives de certains schémas alimentaires parce que les effets ne se manifestent que plusieurs dizaines d'années plus tard. Il démonte cinq idées reçues sur l'alimentation et l'exercice.

1. "Pour rester en bonne santé, il est plus important de danser que de veiller à son alimentation"

Il est plus important de faire beaucoup de sport que de veiller à son alimentation, explique le médecin. Comme dans nos sociétés occidentales, la qualité de la nourriture est généralement très bonne, il y a plus d'avantages pour la santé à tirer de la pratique d'un sport que d'un schéma alimentaire particulier. Cammu recommande de danser un maximum.

La danse est en effet un sport à part entière. Deux heures de danse équivaudraient à deux heures de fitness. De plus, comme la danse exige un minimum de coordination, elle fait également travailler le cerveau et permettrait même de retarder l'apparition de la maladie d'Alzheimer. Elle présente également l'avantage de favoriser les rencontres.

2. "Il vaut beaucoup mieux un gros derrière qu'un ventre à bière"

Cammu explique que les derrières volumineux sont composés de graisse statique auquel le corps ne recourt qu'en cas de disette. "En revanche, un ventre à bière change de volume, la graisse se trouve autour des intestins. C'est de la graisse très dynamique qui diminue et augmente. Lors de ce processus, elle passe par le sang et traverse le foie. Du coup, elle peut rester collée aux parois des artères et celles-ci risquent de se boucher facilement" déclare-t-il sur les ondes de la VRT.

3. "Seule la viande transformée augmente les risques de cancer des intestins"

On entend très souvent que la consommation élevée de viande rouge augmente les risques de cancer des intestins, mais Cammu nuance cette information. Selon une étude parue dans The Lancet, c'est uniquement la viande transformée telle que la charcuterie qui peut provoquer un cancer de l'intestin et uniquement parmi les personnes qui en consomment en quantité excessive."

4. "Ne craignez pas les E-numéros"

D'après Cammu, les conservateurs et additifs contenus dans les aliments, lesdits E-numéros, sont totalement inoffensifs. Ils améliorent les aliments et les rendent plus sûrs. De plus, un grand nombre de ces E-numéros, d'ailleurs reconnus par l'UE, sont propres au corps humain : la vitamine C par exemple.

5. "L'IMC, c'est de la foutaise"

Pour Cammu, il n'est pas nécessaire d'accorder beaucoup de valeur à l'IMC (Indice de Masse corporelle). Selon lui, les personnes qui ont un IMC compris entre 22 et 27-28 ne présentent presque pas de différences en matière de santé. Et pour les personnes âgées, il vaut même mieux qu'elles soient un peu plus rondes. Elles résisteront mieux en cas de maladie grave. (CB)

Interviewé par la VRT pour l'émission Van Gils en Gasten, il explique qu'il est extrêmement difficile de se prononcer sur les retombées positives de certains schémas alimentaires parce que les effets ne se manifestent que plusieurs dizaines d'années plus tard. Il démonte cinq idées reçues sur l'alimentation et l'exercice. 1. "Pour rester en bonne santé, il est plus important de danser que de veiller à son alimentation" Il est plus important de faire beaucoup de sport que de veiller à son alimentation, explique le médecin. Comme dans nos sociétés occidentales, la qualité de la nourriture est généralement très bonne, il y a plus d'avantages pour la santé à tirer de la pratique d'un sport que d'un schéma alimentaire particulier. Cammu recommande de danser un maximum. La danse est en effet un sport à part entière. Deux heures de danse équivaudraient à deux heures de fitness. De plus, comme la danse exige un minimum de coordination, elle fait également travailler le cerveau et permettrait même de retarder l'apparition de la maladie d'Alzheimer. Elle présente également l'avantage de favoriser les rencontres.2. "Il vaut beaucoup mieux un gros derrière qu'un ventre à bière"Cammu explique que les derrières volumineux sont composés de graisse statique auquel le corps ne recourt qu'en cas de disette. "En revanche, un ventre à bière change de volume, la graisse se trouve autour des intestins. C'est de la graisse très dynamique qui diminue et augmente. Lors de ce processus, elle passe par le sang et traverse le foie. Du coup, elle peut rester collée aux parois des artères et celles-ci risquent de se boucher facilement" déclare-t-il sur les ondes de la VRT. 3. "Seule la viande transformée augmente les risques de cancer des intestins"On entend très souvent que la consommation élevée de viande rouge augmente les risques de cancer des intestins, mais Cammu nuance cette information. Selon une étude parue dans The Lancet, c'est uniquement la viande transformée telle que la charcuterie qui peut provoquer un cancer de l'intestin et uniquement parmi les personnes qui en consomment en quantité excessive."4. "Ne craignez pas les E-numéros"D'après Cammu, les conservateurs et additifs contenus dans les aliments, lesdits E-numéros, sont totalement inoffensifs. Ils améliorent les aliments et les rendent plus sûrs. De plus, un grand nombre de ces E-numéros, d'ailleurs reconnus par l'UE, sont propres au corps humain : la vitamine C par exemple. 5. "L'IMC, c'est de la foutaise"Pour Cammu, il n'est pas nécessaire d'accorder beaucoup de valeur à l'IMC (Indice de Masse corporelle). Selon lui, les personnes qui ont un IMC compris entre 22 et 27-28 ne présentent presque pas de différences en matière de santé. Et pour les personnes âgées, il vaut même mieux qu'elles soient un peu plus rondes. Elles résisteront mieux en cas de maladie grave. (CB)