88, c'est en moyenne, le nombre de fois que les Flamands utilisent leur téléphone portable par jour, pour une durée totale de trois heures. C'est la conclusion d'une étude de l'université de Gand, après l'analyse de millions de moments d'utilisation de 8000 Flamands.

Le professeur Lieven De Marez explique dans Het Laatste Nieuws: "Certains jeunes utilisateurs utilisent leur smartphone de façon très intensive, jusqu'à 200 fois par jour. Un Flamand sur quatre dans toutes les catégories d'âges présente un syndrome de Pavlov: il réagit immédiatement à chaque message qui lui parvient. Ces personnes prennent leur appareil 116 fois par jour, ou 28 fois par jour, bien au-dessus de la moyenne. Ils souffrent souvent de vibrations fantômes: ils pensent sentir vibrer leur téléphone portable, mais c'est une fausse alerte."

Le professeur de l'Ugent conseille des détox numériques pour traiter cette obésité numérique. Entre autres, elle recommande de consulter ses notifications plusieurs fois par jour de façon groupée, ce qui fait gagner beaucoup de temps. C'est particulièrement important pour les adolescents: leur cortex préfrontal est en effet encore en plein développement. Ils doivent encore apprendre à se concentrer plus longtemps. S'ils s'emparent constamment de leur smartphone, cela devient difficile.

Lire aussi : Détox numérique: "Traitez votre smartphone comme votre chien"