A la fin de l'année dernière, une enquête menée par la Mutualité Indépendante auprès d'un millier de jeunes a montré que la moitié d'entre eux se sentaient dépendants de leur smartphone. Selon Lieven De Marez, professeur à l'UGent, connu pour l'étude Digimeter qui chaque année cartographie l'usage des médias et des nouvelles technologies chez les Flamands, il n'y a aucune raison de paniquer. Le fait que la moitié des jeunes - comme beaucoup d'adultes - ont un sentiment étrange quant au temps qu'ils passent sur leur smartphone ne signifie pas non plus qu'ils en sont dépendants.
...