Myriam Bruyninckx est sobre depuis 16 ans. Pour elle, c'est un choix conscient. Ce n'est pas qu'elle ne peut plus boire, elle ne le veut plus. Ce qui pourrait pour beaucoup passer pour une simple nuance fait en réalité toute la différence. "Je suis comme une végétarienne qui peut regarder les autres manger de la viande. Ça ne me fait juste pas envie." Pourtant, avant, elle aimait bien çà, principalement le soir lorsqu'elle était de sortie. Mais quand elle buvait, elle ne pouvait pas s'arrêter. Elle avait des blackouts et des gueules de bois qui l'empêchaient parfois d'aller travailler. "A un moment, l'alcool est si puissant que vous ne décidez plus ce que vous faites. C'est comme si on vivait dans un monde parallèle." C'est l'envie de reprendre le contrôle sur sa vie qui va la pousser à bannir l'alcool.
...