Pendant que les politiques règlent les comptes relatifs à cette monstruosité créée de toutes pièces pour satisfaire, entre autres, le portefeuille de certains politiciens liégeois, les citoyens attendent d'être considérés. Certe...

Pendant que les politiques règlent les comptes relatifs à cette monstruosité créée de toutes pièces pour satisfaire, entre autres, le portefeuille de certains politiciens liégeois, les citoyens attendent d'être considérés. Certes, cet argent qui a arrosé grassement les mandataires vient de quelque part : ALE, ALG, VOO, la presse, l'eau, la caisse des pensions, les intercommunales... Les prix fixés tenaient ainsi compte de tous ces abus évoqués en commission et... le citoyen payait. Les journalistes ont là une belle matière à explorer et pourraient ainsi rendre un grand service à la population : obligation pour cette oligarchie liégeoise de rembourser le trop-perçu, réduire les prix à un juste niveau, créer une caisse pour les CPAS afin de rendre plus confortable la vie des personnes vivant dans la précarité. Rendre la justice : c'est cela que les citoyens attendent de cette commission, en allant au-delà du règlement de comptes. Il n'est pas donné suite aux lettres ouvertes ou portant des adresses incomplètes. La rédaction raccourcit certaines lettres pour permettre un maximum d'opinions. Jean-Marie Berlemont, Verviers-Heusy