" La marche est une expérience spirituelle périlleuse parce qu'elle nous fait prendre conscience que nous vivons des existences folles. "

Dans le hors-série Le bonheur en marchant de l'hebdomadaire Le 1, le philosophe Frédéric Gros estime que la fonction primordiale de la marche est peut-être de nous faire avoir honte de nos vies urbaines.